How I Met Your Mother – Twelve Horny Women (8.08)

Marshall et son ancien ami Brad s’affrontent au tribunal dans un procès qui pourrait bien changer la carrière de l’avocat. Pendant ce temps, le gang se remémore leur passé de rebelles et débat de qui était le plus gros délinquant à l’adolescence.

Cela faisait longtemps que la série ne s’était pas intéressée à la carrière de Marshall et elle s’y remet à fond avec cette histoire en deux parties (le début était la semaine dernière). C’est un changement de taille qui attend notre Marshall au tournant, mais avant il va devoir gagner son procès contre Brad, son ancien camarade de promo.

L’épisode se déroule essentiellement au tribunal et il est appréciable de voir autre chose que le McLaren’s et l’appartement de Marshall et Lily pour une fois. Passé le cap de la nouveauté, on constate que le changement d’univers n’a pas magiquement redonné leur sens de l’humour aux scénaristes.

Ainsi, l’intrigue principale (celle du procès) peine à décoller et ne fait jamais vraiment rire. Il faut dire qu’elle repose essentiellement sur un gag : Brad. Tel Barney Stinson fait avocat, Brad utilise son corps pour séduire le jury et le juge ! Malheureusement, Joe Manganiello n’est pas Neil Patrick Harris et notre quota de sympathie n’est pas le même pour Brad que pour Barney.

L’épisode étire ad nauseam la blague du Brad/Joe est un objet sexuel. Alors que les scénaristes avaient matière à fournir une vraie parodie de procès, on se retrouve avec une seule idée qui tourne en boucle – et elle n’est pas si drôle que ça. Preuve de la paresse de l’équipe créative, ils finissent par se reposer sur un procédé qu’ils connaissent bien : la vidéo humoristique. Quand on ne sait plus quoi dire, mettons Joe Manganiello torse nu ! Mais, puisqu’on nous dit que c’est second degré…

Entre parenthèses, est-il nécessaire de mentionner le sexisme dérangeant avec lequel est traité le jury féminin ?

Les choses vont déjà mieux du côté des autres membres du gang. La série se repose encore une fois sur une structure narrative qu’elle maîtrise bien, celles des récits qui finissent par être faux. Tout l’humour réside alors dans le contraste entre l’adolescence rebelle que s’inventent les amis et celle qu’ils ont réellement vécue. C’est très classique, mais au moins cela fonctionne. À ce stade, il devient difficile de savoir ce que l’on attend de la série. D’un côté, on aimerait voir du neuf, mais, de l’autre, chaque tentative des scénaristes à produire de la nouveauté est un échec. N’y a-t-il pas un juste milieu ?

Enfin, pour ceux que cela intéresse, Barney et Robin ont quelques scènes ensemble, histoire de reparler (ou pas) de leur baiser de la semaine dernière. Ce n’est pas Twelve Horny Women qui va faire avancer le schmilblick.

En résumé, voilà un épisode centré sur Marshall qui ne vaut vraiment que pour son twist final. L’intrigue principale est bancale et l’histoire secondaire vient sauver les meubles de justesse.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link