Marshall se fait agresser en rentrant du travail, ce qui donne à Robin une occasion de l’interviewer pour son show. Mais si derrière ce fait divers se cachait une autre vérité ?

Aucune avancée du côté d’How I Met Your Mother qui nous revient après quelques semaines d’absences. Et il manque toujours quelque chose à cette ambiance enjouée et bon enfant. Mais on a définitivement oublié les origines, pour n’en garder que les quelques clins d’œil qui réjouissent les fans. Oui, les scénaristes se sont rappelé à notre bon souvenir récemment en précisant qu’ils ont révisé leurs histoires, en reprenant quelques bons vieux trucs. On en revient ici aux armes de Robin, et le déclencheur de cette histoire : l’agression de Marshall. Mais ce dernier, pour éviter à une Lily toujours aussi surexcitée d’acheter un revolver, prétend qu’il s’agissait d’un singe. Un gag plutôt grossier (qui rappelle la première saison de Friends, désolé !), qui remplit l’épisode et relie tous les personnages autour de l’idée de mensonge, et du succès de ses fausses vérités.

Ce qui finit par retomber sur Barney, forcément. Et le bougre n’est pas si inattendu ici, puisqu’on en revient à ses techniques de drague, pleinement orientées sur la mystification de la réalité, et son succès certain. Du moins s’il dit la vérité, et l’épisode laisse planer un doute ici. Barney fait du Barney. Tout comme Ted se révèle plus enfant que jamais, Robin désespérée à l’idée d’un sujet en moins, et en recherche de vérité, Lily est euh.. veut un fusil, et enfin Marshall promène sa grande carcasse avec une gueule de teckel. Mais étrangement c’est bien lui qui s’en tire le mieux, dans un récit catapulté du début vers la fin, rempli de scènes coupées et de transitions trop rapides. Voilà un épisode bouche-trou parfait, qui ne remplit pas sa mission de devoir avancer vers la mère.

avatarUn article de .
14 commentaires