Vous êtes pourchassés par une bande de tueurs sanguinaires ? Pas de problème ! Contactez Christopher Chance, garde du corps surentrainé, prêt à tout pour mener à bien sa mission : que vous restiez en vie.

Human Target peut être résumé très simplement : de l’action, un peu d’humour et de belles femmes. Une recette vieille comme le monde mise ici en pratique pour donner le jour à une série décontractée qui n’a que pour vocation de fournir un pur moment de divertissement.

Je ne peux pas faire plus simple, mais j’imagine, si vous lisez ces lignes, c’est que vous en voulez un peu plus !

Tirant son inspiration du comic book au titre éponyme, Human Target met en scène Christopher Chance, apparemment quelque peu accro à l’adrénaline, qui se fait embaucher pour sauver la vie de ses clients. Pourchassé ou menacé, ce dernier ne peut pas vraiment compter sur le système légal pour réussir à voir le soleil se lever. Ainsi, grâce à une petite annonce vue dans les pages jaunes, il décide d’engager Chance. Enfin, j’extrapole, n’ayant pas la moindre idée de comment le client entre véritablement en contact avec notre homme d’action. Et puis, disons-le, le client c’est plus souvent une très jolie cliente, à se demander s’il n’y a pas de la discrimination dans l’air !

Quoi qu’il en soit, Christopher Chance va devoir principalement assurer la sécurité d’une personne, bien qu’il lui arrive à l’occasion d’être engagé pour venger ou retrouver quelqu’un. Quelques variantes autour de la protection de la veuve et l’orphelin en somme.

Pour accomplir cette tâche, notre alpha male n’est pas seul : il y a Winston, ancien flic et gérant du business (faut bien quelqu’un pour encaisser les chèques) et Guerrero, multifonction (tueur, sources de renseignements et duo comique avec Winston).

Ainsi, Christopher Chance aime mener ses missions à bien, et cela implique des tirs, de la baston et des courses poursuites. Chaque épisode fournit donc son lot d’action survolté, aidé par l’esprit complètement désinvolte de son personnage principal (et de ses deux collaborateurs). Le principal bémol sera que peu d’adversaires semblent être de réelles menaces et il est difficile d’imaginer Chance échouer. Ce qui n’arrivera pas au cours de ces 12 épisodes.

Bien sûr, de nos jours, quasiment aucune série n’est épargnée par l’intrigue fil rouge, qui va être dévoilée tout du long de la saison, sans jamais être très encombrante. Celle-ci implique sans trop de surprises une belle jeune femme et des tueurs professionnels. Servant à la fois de moyen pour étoffer son personnage principal et d’enjeu, l’histoire de Katherine Walters, le grand amour de Christopher, va fournir aux scénaristes le point de départ à la construction du passé de notre héros et de sa relation avec Winston. Le tour de force ici sera de réussir à utiliser cela pour nous montrer que l’histoire de Chance est assez riche et pleine de promesses. Le tout s’achevant sur un cliffhanger, autant dire qu’une saison 2 serait la bienvenue pour continuer à explorer les pistes lancées.

Pour conclure, Human Target est rapidement devenue une série fun et sans prise de têtes offrant de l’action, de l’humour et des belles femmes (personnellement, Chance est plus mon genre, mais n’étant la cible de base de la série, cela se devait d’être dit).

Avec : Mark Valley, Chi McBride, Jackie Earle Haley.