hung saison 3 critictoo

Lundi 12 décembre 2011 à 8:01 | 4 commentaires | | | |

Hung : Le vivre orgasmique (Saison 3)

CROWCROWpar .

Ray et Tanya ouvrent un centre appelé « Happiness Consultance » et rentrent en compétition avec Lenore pour obtenir des clients. Cette dernière fait une trouvaille en la personne de Jason, un jeune homme qui va venir empiéter sur les plates-bandes de Ray.

Après deux saisons de galères et autres mésaventures, Ray et Tanya ouvrent enfin leur centre pour femmes en mal d’affection, dirons-nous. Cet événement va définir l’esprit de cette saison 3 de Hung, où le duo improbable a pris le pas sur leur ennemi de toujours, Lenore la sociopathe.

publicite

Bien sûr, cela ne fait pas sans accrocs. On retiendra en particulier Lydia (Ana Ortiz), la cliente-flic, avec laquelle Ray et Tanya manqueront de finir en taule. Mais de façon générale, le business du « vivre orgasmique » est en bonne forme. La série va donc se concentrer sur son héros, en proie à une méchante crise de la quarantaine (il a même une liaison avec une ancienne élève) lorsque le petit nouveau Jason (Stephen Amell) se met à le concurrencer à la chasse aux clientes.

Ray est mis face au fait qu’il n’est pas éternel et que la jeunesse, dans la plus vieille profession du monde, a clairement ses avantages. D’autant plus que Jason a pour atout de ne pas être regardant sur le sexe de ses clients. Cette saison, plus que jamais, Ray apparaît comme un mâle dans le sens le plus archaïque du terme. Et là où le bât blesse, c’est que cela n’entraînera aucune remise en question de sa part. Au bout de trois saisons, cela commence à devenir gênant.

Les saisons précédentes, on pouvait passer outre ses défauts, car le personnage était fauché. Sans le sou, il était certes un type d’un autre temps, obsolète dans la société contemporaine, mais aussi un père attachant qui cherchait à joindre les deux bouts pour garder l’estime de ses enfants.

Arrivé en saison 3, Ray a fini la rénovation de sa maison, il vit même confortablement ; quant à ses enfants, ils sont quasi inexistants. Il ne reste alors plus qu’un personnage motivé uniquement par son propre ego. Ceci le rendra très antipathique par moment, notamment son comportement ignorant avec une cliente transsexuelle. Il apparaît qu’à mesure qu’il gagne en confiance professionnellement, Ray perd de notre sympathie, et il en va de même pour Tanya.

La maquerelle continue de brasser du vent, souvent sans grande raison valable, surtout que Lenore ne représente plus de réelle menace (quelle tristesse). Une place conséquente est alors apportée à sa relation avec Charlie, ainsi qu’à sa lutte pour obtenir Jason. Mais tout cela n’est que prétexte à la pousser encore et toujours vers Ray.

Et au-delà du gigolo et de sa maquerelle, les dix petits épisodes de cette saison 3 ne laissent pas la place à grand-chose. La pauvre Anne Heche écope d’une intrigue quasi identique à ce qu’elle a toujours fait dans le show, c’est à dire la compagne d’un médecin peu engageant. Dommage, d’autant plus qu’elle illumine l’écran quand l’occasion lui en est donnée, comme lorsqu’elle apprend la profession cachée de Ray. A l’image de cette saison, cette révélation fait l’effet d’un non-évènement, beaucoup de bruit pour pas grand chose en somme.

Il reste alors les one-liners, la série étant plus à l’aise dans l’humour ponctuel que sur la construction sur le long terme. Au final, s’il ne fallait retenir qu’une chose de cette saison 3 c’est Analeigh Tipton, dans le rôle de Sandee. À la fois ingénue et redoutable manipulatrice, elle mène son homme à la baguette et donne du fil à retordre à Lenore. C’est simple, à chacune de ses apparitions, elle vole la vedette à ses partenaires.

Ainsi, la saison 3 de Hung ne dévie pas de ce que la série a toujours proposé. Cela a aussi pour conséquence que les limites du show sont plus visibles chaque année. La série reste néanmoins plaisante sur l’ensemble. L’épisode final (à une heure où l’on ne sait pas si renouvellement il y aura) est au mieux une conclusion ouverte. On a au moins l’assurance de savoir que Ray et Tanya continueront leur route ensemble. En fin de compte, peuvent-ils compter sur quelqu’un d’autre ?

Partager cet article

Hung
publicite
53 queries. 0,705 seconds.