In The Motherhood – It Takes a Village Idiot (1.01)

Rosemary découvre qu’aujourd’hui les femmes enceintes bénéficient de beaucoup d’avantages et elle veut y gouter. Emily dit à ses enfants la vérité sur le Père Noël, le fées, les monstres,… cela provoquera une émeute à la maternelle. Jane panique, car elle recommence à sortir avec des hommes.

In The Motherhood est, à l’origine, une websérie qui mettait en scènes 3 mères de famille qui jouaient les histoires que de vraies mères leurs envoyaient. Cela rencontra un petit succès, ce qui nous mène à cette adaptation.

Avec des premières critiques assez négatives, je m’attendais à un fiasco total. Je dois avouer que j’ai tellement vu de pilotes de comédie vraiment mauvais que je commence à saturer. Heureusement, ici, le désastre va être évité. Cela ne veut pas dire que le résultat soit réellement bon, non, mais ce premier épisode est regardable (il semble que les suivants un peu moins).

Nous avons donc 3 mères interprétées par Cheryl Hines, Megan Mullally, et Jessica St Clair, plus Horatio The Manny. Ensemble, elles vivent la vie trépidante de mère de famille. À ce niveau, je n’ai pas vraiment saisi la place d’Horatio et où était la famille de Rosemary.

Mais passons. Les personnages ne sont pas réellement originaux, enfin, Rosemary et Jane en tout cas, car Emily va réussir à surprendre, notamment en virant berserk à la maternelle.

Sortis de ça, quelques dialogues font mouche, mais l’ensemble se révèle quand même plutôt creux. La storyline de Rosemary qui fait croire qu’elle est enceinte est vraiment poussive, tandis que la vie de Jane n’a aucun intérêt en soi, tellement elle est clichée. Son meilleur moment est la réunion sur le harcèlement sexuel au bureau qui donne à Rachael Harris l’occasion de provoquer le début d’un sourire. Oui, parce que niveau comique, on ne peut pas vraiment dire que ce soit le top de l’hilarité.

Donc, In The Motherhood, ce n’est pas vraiment marrant, ce n’est pas spécialement original, ce Pilote ne motive pas réellement à regarder la suite, mais au moins, ce ne fut pas trop pénible à visionner, ce qui finalement, est surement la qualité que l’on pourra retenir. Pour résumer, c’est une comédie ABC.