In Treatement - Jake & Amy : week one (1.04)
C’est la troisième séance pour Jake et Amy chez Paul. Ils sont venus pour avoir une réponse, Amy doit-elle oui ou non avorter. Le couple essaie d’avoir un nouvel enfant depuis maintenant plus de six ans, et un an après les cinq années infructueuses de traitements contre la fertilité, Amy tombe enceinte.

Première session, pour nous, avec un couple, et visiblement, celui-là en a bien besoin. Il est marrant de constater que tous, à un moment ou un autre, veulent que Tom prenne des décisions pour eux. Dans le cas présent, ils attendent de lui qu’il dise oui ou non à l’avortement. Pour nous, le problème est tout autre, car on voit dès le début les problèmes que le couple vit. C’est presque trop voyant, trop clair, trop trancher. Jusqu’ici, nous nous faisions surprendre pas les subtilités des clients, par des réactions inattendues, par leur manière de jouer avec Paul. Jake et Amy font dans le lourd, directement. Lui est l’homme qui s’occupe de la maison, de la famille et qui ne supporte pas que sa femme rapporte l’argent et passe sa carrière avant tout. Elle, carriériste qui va se révéler manipulatrice, donne à son mari de quoi alimenter sa paranoïa tout en se posant en victime.

Bien entendu, l’histoire se montre plus complexe qu’il n’y paraissait au premier abord, et derrière cette façade sortie d’une série B, se construit pièce par pièce un schéma assez intelligent montrant qu’il y a derrière un lourd passif qui cautionne les réactions de chacun.

Le détail qui change tout n’est pas la petite scène de dépression fictive d’Amy, mais la révélation sur l’origine du couple. Jake était l’amant d’Amy, avant qu’elle ne quitte son mari pour fonder une famille avec lui. Dès lors, on comprend la détresse qu’il ressent en voyant sa femme s’éloigner et refuser sa grossesse. Il a peur qu’elle ne lui fasse ce qu’elle a fait à son ex-mari.

Elle, de son côté, éprouve la même chose, mais pour d’autres raisons. Il semble que sa réussite sociale soit un bien précieux qu’elle veut protéger. Une grossesse pourrait ruiner tous les efforts qu’elle a faits après avoir accepté qu’elle ne pourrait pas avoir d’enfant de nouveau. La nouvelle fut très dure pour elle, et les bases de la reconstruction de sa vie sont ébranlées par sa grossesse.

Le problème du couple, chez Paul, est de pouvoir sortir de ses positions bien trop figées. La difficulté se montre assez ridicule et excessive que Paul est pris à parti. Poussé à bout, il va perdre son sang-froid. C’est là qu’interviendra Gina, dans l’épisode du vendredi.