In Treatment – Paul & Gina : week seven (1.35)
Troisième séance pour Paul et Kate avec Gina. Comme la semaine dernière, le dialogue commence par se centrer sur les enfants, Rosie tout particulièrement. Une manière d’éviter le véritable problème selon Gina. Cela ne doit pas être très loin de la vérité, car Paul ne réagit pas. En fait, il semble ouvert et prêt à suivre la direction de Gina. Un changement significatif par rapport à la séance précédente où il ne cessait pas d’analyser les analyses de sa collègue.

Il commençait pourtant de manières stratégiques, en utilisant ses enfants pour montrer la responsabilité de Kate dans les faits qu’elle lui reproche elle-même. Mais pour Gina, tout ça n’est donc pas ce pour quoi ils sont venus la voir. Elle va donc ressortir une technique de thérapie de couple tout droit venue des 80’s. C’est une blague pour Paul, mais cela va fonctionner.

Pour la première fois depuis le début, chaque membre du couple écoute l’autre. On sent qu’une avancé considérable a été faites, car, en plus de s’écouter, ils semblent enfin capable d’exprimer de façon concrète et compréhensible leurs sentiments, surtout Kate. Paul ouvre les yeux et semble prêt à baisser sa garde. Pour Kate, la révélation est tout autre, elle parait opté pour la séparation. Gina calme le jeu.

Cela parait un peu étrange, comme si Kate se refuser à opter pour le divorce, mais, une fois qu’elle s’est ouverte, et qu’elle a réalisé et accepté ses sentiments, elle ne voyait pas d’autres solutions pour aller de l’avant. Ce qui n’est pas le cas pour Paul qui est enfin prêt à reconnaître sa place dans la crise.

L’épisode se termine par un coup de téléphone en apparence assez grave, mais dont on ne saura surement rien avant la semaine prochaine.