In Treatment - Jake & Amy : week five (1.24)
Jake et Amy se sont séparés, mais continuent à venir voir Paul. Ce dernier commence la séance de manière assez inhabituelle. Il tente de leur faire comprendre comment ils doivent se comporter pour que la thérapie fonctionne. Le couple a dû mal à comprendre, mais Paul va finir par les remettre sur la voie du dialogue. Le thérapeute se montre assez surprenant. Il parait plus reposé, plus confiant et plus manipulateur avec le couple. Au lieu de les laisser mener la séance avec leurs insultes et leur violence, il les contrôle.

Bien entendu, le couple n’arrive pas tout de suite à véritablement avouer quoique ce soit, préférant continuer à se réfugier derrière des détails. Amy va alors demander le divorce. La surprise n’est pas très grande, vu la direction que prenait la discussion. Paul va donc tenter de les faire relativiser. Pour cela, il va se servir d’un exemple. On pense tout de suite à sa relation avec Kate. Un moyen détourné de donner au spectateur une idée de l’avancement de leur relation depuis le retour d’Italie. Jake se fixe alors sur l’histoire d’adultère, mais ce que Paul voulait leur faire comprendre, c’est que tout n’est pas perdu. Amy n’y croit pas trop. Paul va donc forcer Jake à exprimer ses sentiments.

C’est surement la première fois qu’il y a de l’honnêteté à ce point entre le couple durant une séance. Mais on s’arrêtera là. L’épisode va stopper avant la conclusion, alors que d’habitude, les clients s’en vont avant le générique.

Durant la semaine, Jake et Amy n’étaient, jusque là, pas dénué d’intérêt, mais rien ne semblait pouvoir les rendre plus intéressant. C’est la cinquième semaine, et pour la première fois, on a l’impression que quelque chose change. L’avenir nous dira si avec eux, nous allons continuer dans la même direction, ou si Paul a enfin trouvé le moyen de les faire avancer.