In Treatment - Paul & Gina : week eight (1.40)
Kate n’est donc finalement pas venue, et on reprend les séances individuelles entre Paul et Gina. Le premier sujet sera Alex, sa mort, et surtout ce que Paul a ressenti à l’enterrement. Rencontrer des gens qu’il s’était imaginé d’une façon et se rendre compte qu’en fin de compte, il ne les connaissait pas, il les voyait comme Alex les décrivait. Tout ça a chamboulé le thérapeute et sa vision de la thérapie. Les mots du père d’Alex résonnent encore en lui. Il se sent coupable, mais surtout, il remet en cause sa méthode de travail et ses capacités.

Un épisode introspectif qui va remettre en cause les valeurs et les pouvoirs de la thérapie. En fait, Paul ne croit plus dans ce qu’il fait, mais cherche peut-être aussi une excuse pour s’affranchir des règles de son travail. Un moyen de justifier ses échecs, et de fournir une ouverture pour avancer dans sa relation avec Laura.

Comme d’habitude, Paul va blâmer Gina, il va la pousser pour qu’elle devienne ce qu’il voudrait qu’elle soit, et qu’elle lui dise ce qu’il voudrait entendre. Mais pour elle, c’en est trop. Elle va s’ouvrir à lui et lui dire la vérité sur sa relation avec son mari, avec Charlie, le patient. Elle en a marre d’entendre Paul lui faire des reproches pour des choses dont il ignore tout. Elle ne supporte plus qu’il tente de faire d’elle ce qu’il voudrait qu’elle soit pour qu’il puisse se déresponsabiliser. Bref, pour la première fois, elle va lui dire ce qu’elle pense en toute honnêteté sur son comportement et sur ce qu’elle croit qu’il doit faire avec Laura.

Cette séance sonne comme une conclusion entre Paul et Gina. Elle dit ce qu’elle a à dire. Lui, il se retrouve confronté avec le fait qu’il doit prendre tout seul sa décision. En gros, il attendait de Gina qu’elle prenne la responsabilité pour lui, ce qu’il reproche à ses propres patients. Mais, pour elle, il n’y a peut-être rien à ajouter.

La semaine prochaine est la dernière de la saison. 5 séances pour mettre fin à ce qui a été lancé dans les thérapies et à côté.