In Treatment - Paul & Gina : week five (1.25)
La séance entre Paul et Gina change de format, vu que, maintenant, Kate se joint à eux. On assiste donc à une thérapie de couple. Genre que nous expérimentons toutes les semaines avec Jake et Amy. Le ton est différent, car les sentiments le sont. Ici, il y a eu adultère. Kate va d’ailleurs finir par découvrir l’existence de Laura.

La demi-heure commence calmement, chacun cherche ses marques, Kate ne sait pas par où commencer et Paul tente d’exprimer ce qu’il ressent en comparaison à ce qu’il dit à ses patients. Ils prodiguent des conseils qu’ils ne semblent pas capables de suivre. On avait, à tort, visiblement, cru cette semaine, que la relation du couple s’était un peu améliorée. Il y a certes une progression, vu que Kate est revenue et qu’elle a sollicité la thérapie de couple avec Gina. D’un autre côté, elle semble avoir choisi le terrain le plus propice pour ouvrir le dialogue, ou plutôt, pour forcer Paul à écouter.

Avec ce qu’elle dit, ce que l’on sait, et ce que Gina sait, il y a par moment, une sorte de malaise. Il faut dire qu’après la semaine dernière, quand Paul avait fait face à ses sentiments, les choses ne pouvaient pas nous être plus claires. D’ailleurs, la rencontre avec Gina était assez attendue, vu tout ce qui s’est passé cette semaine. Malheureusement, de ce côté-là, nous allons rester un peu frustrés. La confrontation avec Alex est évoquée, mais Paul ne peut pas vraiment en parler. Le départ de Laura aussi. Deux évènements importants que l’on aurait aimé voir explorés.

Pour en revenir à Kate, ses principaux reproches sont les mêmes qu’elles avaient précédemment formulés à Paul. Il y a un vide dans le couple, et chacun cherche un moyen de le combler, et du coup, blâme l’autre de le faire. Il s’agit surtout d’une erreur de jugement imputable à chacun. Le problème est commun. Les deux sont blessés. Ils ont conscience du problème, mais n’ont pas de solution. Ils se sont éloignés l’un de l’autre, un peu comme Jake et Amy, même si les raisons diffèrent.

Au final, cette séance est un commencement pour le couple. On aurait certes aimé que Paul puisse continuer à parler de ses patients avec Gina, car cela apportait un plus certain dans la compréhension de son comportement envers eux.