In Treatment - Paul & Gina : week two (1.10)
Paul annonce à Gina que Kate le trompe bien. Disons-le, il commence par un mensonge, en disant qu’elle lui a donné tous les détails, détails qu’il réclamait. Il a l’impression que tout va de travers, dans sa vie privée et professionnelle. Il explicite alors certaines informations : Amy a bien fait une fausse couche, il soupçonne Sophie d’avoir une liaison avec son coach. De même, il dit clairement ses sentiments envers Alex, et il ne le porte pas dans son cœur.
Pendant une bonne partie de la session, le nom de Laura ne sera pas mis sur la table. Paul parle de ses problèmes avec Kate, et son point de vue est assez égoïste. Il lui en veut, et ce qu’il exprime à Gina, on le sait, il n’est pas capable d’en dire la moitié à Kate.

Gina finit par ramener l’histoire de Laura. Pour elle, c’est inévitable. C’est lié. Paul ne le voit pas ainsi, il considère que cela n’a pas sa place. À vrai dire, toute la session, surtout quand on sait ce qui se passe à l’extérieur est mesuré. Paul ne dit pas tout à Gina. Il vient pour se confier, sans réellement lui offrir tout ce dont elle a besoin pour pouvoir comprendre. Ainsi, il garde un contrôle. Un contrôle qu’il va utiliser. Comme le fait, d’une certaine façon, Alex avec lui. C’est assurément une des raisons pour lesquelles il n’aime pas Alex, son arrogance, sa confiance, et le refus de se laisser mener par le bout du nez. Et là, Paul va agir de même avec Gina, mais c’est bien plus douloureux dans le sens où il connaît son passé. Alors quand Gina va lui conseiller de peut-être envisager que Laura aille voir un autre thérapeute, pour qu’il puisse gérer comme il se doit la question de son mariage, on apprend qu’elle a peur qu’il fasse comme son père, qui a quitté sa mère pour une patiente. Et pour se défendre, Paul va nous apprendre que Gina a dépassé les limites avec un de ses patients. Il l’utilise comme une arme, comme si cela justifiait le fait que sur cette question précise, elle n’était pas apte à donner un conseil. Assez culotté de sa part, vu le nombre de couples qu’il doit conseiller, et vu son incapacité à faire face à ses propres problèmes.
Pourtant, on peut bien imaginer que cette aventure remonte à très loin, et que Gina en a tiré une leçon, qui devrait alors servir à Paul. Si Paul était capable d’accepter les conseils de Gina. Quand il est dans le siège du thérapeute, Paul donne parfois l’impression de ne pas aimer le fait que ses patients n’acceptent pas ce qu’il dit (comme avec Alex), et quand c’est lui qui est dans le siège du patient, il est bien plus horrible que tous les autres.

La réalité aie que Paul voit sa vie se dématérialiser, et qu’il est incapable de résoudre les situations, ce qui fait que son ego doit en prendre un sacré coup. Son refus d’écouter Gina montre bien qu’il a des difficultés à regarder la réalité en face. Pour ces raisons, on voit ses oppositions avec ces patients. La franchise de Laura, Alex qui agit pour changer sa vie, la vulnérabilité de Sophie, et Jake et Amy qui avait trouvé un compromis. Chacun agit ou montre une part de lui, une part que Paul, proche de son existence, mais qu’il est incapable d’exposer.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire