In Treatment - Sophie : week three (1.13)
Sophie arrive, avec une minerve. Elle a dormi sur le canapé, car son cousin est chez elle. Elle offre une maquette de bateau à Paul, en cadeau d’au revoir. C’est la troisième séance, supposée être la dernière. Pourtant, Sophie va émettre l’idée de suivre une thérapie.

Le cadeau de Sophie provoque une réaction totalement différente de la part de Paul, que celui d’Alex. C’est assez révélateur des différences entre les relations qu’il a avec ses patients. Et surtout, il est bien plus doux et patient avec Sophie.
C’est elle qui va amener l’idée d’une thérapie. Et, vu le reste de la discussion, elle en a plus que besoin. Bon, tout jeune sportif de haut niveau, vu le décalage existentiel que cela entraine, devrait suivre une thérapie. Pour Sophie, les révélations qui vont suivre vont montrer que cela fait bien longtemps qu’elle aurait dû s’asseoir sur ce canapé.
Elle révèle à Paul comment s’est déroulée la rupture entre ses parents, et les vraies relations qu’elle entretient avec son coach, Sigh, et sa femme Darlene. C’est ainsi qu’elle dit clairement avoir un soir, couché avec son coach, alors que Darlene se trouvait dans le Wisconsin. Il faut dire aussi que depuis qu’elle les connaît, Sophie possède les clés de leur maison, s’occupe de leur fille, et semble aller et venir comme bon lui semble. Elle avait remarqué les sentiments de Sigh, et une nuit, alors qu’il dormait ensemble, les limites ont été dépassées. Juste une fois, qui va avoir de lourdes conséquences. C’est donc là que l’on apprend la situation juste avant l’accident. C’est ce jour-là que Darlene demande à Sophie de ne plus venir chez eux, et c’est en partant de chez eux qu’elle a l’accident.
Beaucoup d’informations pour Paul, qui ne facilite pas sa tâche. Sophie veut savoir ce qu’il va écrire pour son rapport, seulement il a des difficultés à lui faire comprendre qu’il existe une différence entre l’inattention et la véritable tentative de suicide. Sophie se sent responsable pour tout ce qui arrive, la rupture de ses parents, la dégradation de ses relations avec son coach et sa famille. Elle se place en fautive. Paul pense que le principal est avant tout d’éviter qu’elle recommence un jour. Pour lui, une fois que Sophie sera retournée à sa vie normale, les choses ne vont pas s’améliorer, les problèmes seront toujours là.
Après le départ de la jeune fille, il appelle la mère pour avoir une discussion avec elle.

Un épisode riche, où l’on peut palper la tension dans la pièce. La situation se complexifie de plus en plus, surtout que Sophie devrait bientôt ne plus avoir ses plâtres, et reprendre son entrainement. On sent réellement l’implication de Paul dans la vie de Sophie, et la nécessité de lui venir en aide.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire