Inside No. 9 : Brèves d’humour et d’horreur

Inside No. 9 de Reece Shearsmith et Steve Pemberton

Octobre, mois de l'horreurOctobre est le mois de l’horreur. À cette occasion, nous avons décidé chez Critictoo de (re)mettre en avant des articles pour vous aider à avoir quelques frissons.

Au numéro 9, chacun a une histoire à raconter. C’est grossièrement ainsi que l’on pourrait présenter Inside No. 9, comédie « horrifique » créée par Reece Shearsmith et Steve Pemberton et diffusée sur BBC Two. Chaque épisode a pour point commun de prendre place au n°9 d’un lieu différent à chaque fois et de raconter une histoire fermée sans lien avec les autres. Généralement présentée comme un huit clos, l’intrigue oscille entre humour noir et drame.

Un lien maintient toutes ses histoires entre elles : l’ambiance. Le premier épisode est d’ailleurs l’exemple parfait de ce que la série va proposer. Coincé dans un placard suite à un jeu, un groupe de quasi-inconnus échangent politesses et noms d’oiseaux. La dynamique de groupe est lancée et certains vont finir par se froisser. Mais, alors que toutes les situations sont désamorcées en quelques blagues bien senties, un dernier retournement de situation termine l’épisode sur une note macabre.

Globalement, cette idée et cette structure sont reprises à chaque épisode, dans un lieu différent et parfois dans une époque différente. Là où l’on rit les trois quarts de l’épisode, les dernières minutes renversent la vapeur et plongent souvent dans l’effroi sans ménagement. L’anthologie paraît être la forme idéale pour éviter toute redondance qui diminuerait l’intérêt. C’est alors ce savant mélange entre humour, cynisme et horreur qui fait la particularité tout comme le liant de ces histoires disparates.

Certains épisodes utilisent d’ailleurs finement ce format et cette ambiance pour se jouer du spectateur et lui donner ce qu’il attend ou pas. Ainsi, La Couchette (2.01) reprend les codes du Crime de l’Orient Express pour créer un humour référencé assez drôle alors que The Harrowing (1.06) ou The Trial of Elizabeth Gadge (2.03) plongent directement dans l’horreur pour ne la ponctuer qu’à de rares moments de blagues qui résonnent alors d’autant plus.

C’est une atmosphère réellement pesante qui s’installe quand on plonge dans un épisode d’Inside No. 9, déjouant toutes les attentes du spectateur afin de le faire rire et de le déstabiliser.

À ce titre, trois épisodes sortent vraiment du lot pour ce qu’ils proposent : A Quiet Night (1.02), Last Gasp (1.04) et Cold Comfort (2.04). Les deux premiers se jouent de la contrainte du huit-clos pour créer une tension et un comique relativement rafraîchissants. Ce contraste entre horreur et humour permet aussi une adaptation récréative au film muet pour le premier et une critique acerbe du show-business et de l’appât du gain pour le second. Cold Comfort, lui, rejoue des codes déjà vus dans Tom & Gerri (1.03) pour les porter plus loin. On suit, par des ellipses temporelles, la vie d’une femme dont la santé mentale se dégrade lentement pour se terminer sur un twist qui remet en cause tout ce que l’on a pu voir dans l’épisode.

Mais qu’importe l’histoire racontée, Inside No. 9 réussit toujours à retranscrire ce sentiment de claustrophobie qui sert d’appui à toutes ses situations. La saison 2 jouera d’ailleurs plus sensiblement sur le terrain de l’oppression que la première, lui préférant un portrait de la folie ou de ce que l’homme peut endurer à ce que l’enfermement offre comme possibilités de scènes comiques. En soi, cela n’est pas dérangeant mais mériterait d’être moins prononcé par moments.

Inside No. 9 est une pépite qui mérite d’être vu autant pour ce qu’elle raconte que pour la manière dont elle le fait. Parfois irrégulière, elle est un exercice formel habile et drôle qui ne manque pas de panache quand il s’agit de surprendre son public. Son format court donne alors une sensation de trop peu quand on pense aux multiples histoires qu’elle peut encore raconter. L’investissement est entier et le résultat est à la hauteur des attentes. Entrez donc à votre tour au numéro 9.

Les deux premières saisons d’Inside No. 9 sont disponibles en DVD en import anglais. La saison 3 devrait être diffusée prochainement en Angleterre.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link