Jonathan Strange & Mr Norrell : Deux magiciens qui envoûtent l’Angleterre géorgienne avec talent

Du 19 au 26 novembre, Critictoo se met à l’heure anglaise avec une semaine dédiée à la télévision britannique. En savoir plus.


Genre souvent mal perçu et occupant une place réduite sur le petit écran, la fantasy a su faire parler d’elle ces dernières années à la télévision grâce à des œuvres comme The Magicians sur Syfy ou American Gods sur Starz. Un peu plus tôt, c’était BBC One qui nous proposait également une adaptation d’une œuvre majeure dans sa catégorie, à savoir Jonathan Strange & Mr Norrell.

Diffusée en 2015, la mini-série Jonathan Strange & Mr Norrell peut être présentée ainsi : l’univers de Jane Austen avec de la magie. C’est simple et suffisamment attractif pour attirer l’attention bien que, comme tous raccourcis de ce type, cela est également réducteur — encore plus pour une œuvre de cette ampleur.

Avant tout, Jonathan Strange & Mr Norrell est un roman de fantasy épique signée Susanna Clarke à l’emballage aussi soignée (l’objet est splendide) que le style de son auteur directement inspiré d’Austen. D’où le parallèle et le fait que l’histoire prend place à l’époque géorgienne[1].

Ce classique moderne multirécompensé se déroule dans une version alternative de l’Angleterre où la magie existe, mais n’est presque plus pratiquée. L’irascible M. Norrell sort de l’ombre et expose ses talents de magicien dans le but de ramener la magie en Angleterre et de la rendre respectable. Il prendra sous son aile le talentueux Jonathan Strange qui se lance à son tour dans la magie suite à la demande de sa future femme Arabella qui souhaite qu’il se trouve une activité.

Two magicians shall appear in England; the name of one shall be fearfulness, the name of the other, arrogance…

Le maniérisme et les conventions de l’époque trouvent alors leur place dans un monde aussi féérique qu’horrifique. L’histoire de ces deux magiciens est faite à la fois de divergences d’opinions, de conflits moraux, de légendes, de merveilleux et de mystères magiques qui ne demandent qu’à être explorés — mais garde où cela peut mener.

Énième œuvre qualifiée d’inadaptable, Jonathan Strange & Mr Norrell emporte avec brio dans son univers. À l’aide de raccourcis nécessaires et quelques changements narratifs, l’envoûtement se produit comme peu de séries traitant de magie y parviennent.

Jonathan Strange & Mr. Norrell se distingue bien évidemment par son traitement presque « scolaire » de la magie qui soulève entre les deux hommes du titre de multiples discussions sur sa pratique. Cela ne fait que renforcer la place de la magie qui, à l’aide d’effets spéciaux réussis, a de quoi couper le souffle. The Gentleman — incarné par Marc Warren (Mad Dogs) — participe à alimenter le mystère et le danger à une échelle plus intimiste.

Strange & Norrell est un modèle de réussite dans son exécution, ayant su poser les fondements de son univers délicatement pour lui faire prendre de l’ampleur au fil des épisodes. Les enjeux plus personnels se mélangent à ceux plus grands liés à l’Angleterre et à la magie. Le récit possède une dimension humaine qui n’est jamais délaissée, rendant chacun de ses personnages attachants malgré leurs nombreux défauts. Le soin porté aux détails, que ce soit dans le décor ou le comportement humain, complète magnifiquement le tableau.

La magie opère à son maximum aussi grâce à son casting. Là où Norrell aurait pu devenir un magicien détestable consumé par son égo, Eddie Marsan (Ray Donovan) laisse apparaitre très vite ses failles pour mieux légitimer ses actions — tout particulièrement lorsqu’il commet l’irréparable. Jonathan Strange est naturellement plus sympathique, mais il n’en reste pas moins que Bertie Carvel (Doctor Foster) impressionne par son aisance que ce soit pour dépeindre la nature plus frivole et moins attentionnée du gentleman ou pour illustrer sa passion pour la magie.

Surtout, Strange & Norrell possède un florilège de personnages secondaires qui sont tous plus réussis les uns que les autres, avec leurs personnalités et leurs motivations personnelles. Arabella Strange (Charlotte Riley) se voit offrir une place de choix, aidant à mettre en perspective les activités de son mari alors que Childermass (Enzo Cilenti), le valet de Mr. Norrell, fascine par la position particulière qu’il occupe, à la fois dans et en dehors du système, dévoué à la magie avant tout.

Jonathan Strange & Mr Norrell est une mini-série envoûtante qui gagne en intensité à chaque épisode. Son récit empreint de notes historiques et saupoudré de magie est plus que jamais enthousiasmant et rappelle alors à quel point la magie, bien utilisée, peut ensorceler sur le petit écran.

Jonathan Strange et Mr Norrell
List Price: EUR 11,10
Price: EUR 11,10
Price Disclaimer

[1] . À ne pas confondre avec l’époque victorienne, comme cela semble avoir été plus d’une fois le cas. Cette période est définie par les règnes des rois George – du I au IV – et s’étale de 1714 à 1830 et sont marqués, entre autres, par les guerres napoléoniennes comme on le voit dans la mini-série.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link