Raylan doit protéger un juge que l’on essaie d’assassiner. En parallèle, il tente de trouver de quoi remettre Boyd derrière les barreaux.

Boyd est donc libre, prêchant la bonne parole et sa vision des choses. Bien entendue, celle-ci est quelque peu pervertie par le fait qu’il est un homme qui a recours à la violence, même s’il clame que c’est au nom de Dieu.

Pour Raylan, il n’a pas changé, bien qu’il ne se rende pas compte que, pourtant, Boyd n’est plus vraiment le même homme. Le Marshall non plus d’ailleurs. Le juge a beau évoquer le fait que sortir son arme à Miami était légitime, lui, il semble de moins en moins sûr.

Cette affaire de protection va aussi l’illustrer avec la manière dont elle va se conclure. Raylan aurait simplement pu dégainer directement son arme et tirer, mais il va choisir une voie légèrement différente d’appréhender la situation.

Il faut bien admettre qu’avec tout ce qu’il s’est pris en pleine figure dernièrement, il n’est pas vraiment surprenant que Raylan questionne les conséquences de ses actes, en particulier, de son code de conduite rigide qui le met dans les problèmes depuis son arrivée dans le Kentucky, et même avant. Il se sent responsable et il a de quoi l’être, mais pas forcément au point qu’il le pense. Certes, il a commis des erreurs avec Boyd et Ava, mais on peut espérer qu’il n’ira pas jusqu’à prendre la responsabilité de ce qui se passe désormais, comme il semble le suggérer.

En agissant ainsi, il fait des victimes, d’une autre manière. Ava est blessée et il n’est pas difficile de comprendre pourquoi.

Quoi qu’il en soit, Raylan reste un homme droit qui fait ce qu’il a à faire, mais de façon plus réfléchie, d’une certaine façon.

Avant de terminer, et pour parler un peu de l’intrigue de l’épisode, je voudrais saluer une nouvelle excellente performance de Stephen Root qui nous sert ici un juge aux couleurs de Justified avec brio. De plus, bien content de voir Tim Gutterson au travail et de croiser Sean Bridgers, l’ex de Deadwood de la semaine, car il en faut un à chaque fois.

En conclusion, The Hammer est un très bon épisode qui offre à Raylan et Boyd de quoi se remettre dans le droit chemin en posant des obstacles qu’ils ne vont pas forcément tous les deux passer avec succès. La saison en est au point où elle commence à bâtir son final petit à petit, et cela se fait avec intelligence.