Killjoys Saison 1 : Pour une poignée de joys et un peu plus encore

16 Fév 2016 à 16:19

Killjoys - Saison 1

Cet été, SyFy a lancé deux nouvelles productions de science-fiction qui trouvent leur origine au Canada auprès d’ancien de la série Lost Girl. Plus particulièrement avec Killjoys, c’est sa créatrice Michelle Lovretta qui nous propose donc ce show qui nous entraine dans l’espace aux côtés de chasseurs de primes.

Le joy est la monnaie du Quad, une région regroupant 4 planètes, et le trio formé par Dutch (Hannah John-Kamen), John (Aaron Ashmore) et son frère D’avin (Luke MacFarlane) traquent fugitifs et autres criminels en l’échange d’une récompense financière. Chaque épisode ou presque nous invite alors dans un premier temps à nous concentrer sur la mission de la semaine. Cela nous offre des aventures dépaysantes dans un univers coloré et compliqué. Un peu trop peut-être.

Killjoys veut en effet nous délivrer plus qu’un simple divertissement d’action. C’est l’angle choisi pour nous introduire à ce sympathique trio de chasseurs de prime, mais Michelle Lovretta a des ambitions pour sa série. Nous voilà ainsi plongés dans une mythologie qui se complexifie d’un épisode à l’autre.

D’un côté, il y a Dutch qui a été élevée pour devenir une tueuse et qui tente de réclamer son indépendance, ce qui requiert qu’elle réussisse à s’émanciper de son tuteur, le machiavélique Khlyen (Rob Stewart). De l’autre, il y a D’avin qui fuit après avoir causé un massacre. Du moins, il le pense, car un docteur s’est amusé avec son cerveau et il doit à présent chercher ce qui est vrai ou faux. Au milieu, John veut juste faire son travail tranquillement.

Tout ceci n’est pas inintéressant. Au contraire, Dutch et D’avin sont rapidement développés et cela aide à s’investir dans ce qu’ils traversent, même si c’est étonnement John qui s’impose comme étant la véritable accroche émotionnelle du show. Le souci est que les scénaristes ne cessent de prendre leurs histoires et de les forcer dans une plus grande aux contours mal dégrossis et aux enjeux nébuleux.

L’univers de Killjoys est le théâtre d’injustices économiques, sociales et religieuses qui, à défaut d’adopter une forme tangible, finit par se résumer aux riches puissants face au reste du monde. Il n’y a rien d’intéressant à explorer une telle conjoncture binaire et c’est bien là le problème. Cette première saison brouille alors les pistes en tentant de prouver que tout est plus compliqué que ça. En réalité, ce n’est pas le cas et chercher à insinuer le contraire ne fait qu’alimenter une confusion irritante.

Clairement construits pour ouvrir une voie vers une intrigue plus large et ambitieuse, ces dix premiers épisodes laissent entrevoir un réel potentiel pour le show, mais souffrent d’un manque de perspectives. Killjoys n’est en effet que l’histoire de ce trio qui affirme sans cesse son indépendance. Ils choisissent de s’impliquer dans ce qui se déroule autour d’eux, mais ne sont que rarement concernés directement. Il est alors plus aisé de s’investir sur ce qui va leur arriver que sur ce qui se passe dans le Quad. Par conséquent, une partie de ce que l’on tente de nous raconter ressemble surtout à des interférences.

Au bout du compte, Killjoys est plus facile à apprécier si on ne s’intéresse qu’à son trio de héros. Le reste parviendra peut-être à devenir plus tangible par la suite – en cas de renouvellement. En attendant, la série traine plus de bagages qu’elle n’en avait besoin pour sa première saison qui, finalement, sert avant tout à faire de l’exposition. Le divertissement reste correct d’un bout à l’autre des 10 épisodes, mais il aurait pu être plus que ça avec moins de distractions.

Ce bilan de Killjoys saison 1 a déjà été publié en aout 2015 et est aujourd’hui remis en avant à l’occasion de sa diffusion ce mardi 16 février à 20h45 sur Syfy France. La série a été renouvelée pour une saison 2.

Killjoys - Saison 1
List Price: EUR 17,84
Price: EUR 17,60
You Save: EUR 0,24
Price Disclaimer
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link