Killjoys Saison 3 : Un conflit intergalactique dans un petit coin de l’espace

19 Sep 2017 à 15:00

Au bout de la saison 2 de Killjoys, la créatrice Michelle Lovretta et son équipe avaient levé le voile sur une partie de sa mythologie. La série qui aimait jouer du mystère aura fini par nous révéler ce qu’était réellement le Green Plasma pour mieux poser sa nouvelle menace sous la forme d’Aneela, la fille psychopathe de Khlyen.

Pour Dutch (Hannah John-Kamen) et Cie, c’est donc la guerre. Cette saison 3 s’articule autour des préparatifs et du combat inévitable qui doit avoir lieu entre le groupe de Dutch et l’armée d’Aneela. Enfin, pour les premiers, il est surtout question de bâtir une armée pour avoir une petite chance de succès.

Comme on l’a vu, préparer la guerre ne fait pas tout. Killjoys n’a jamais manqué d’ambitions et ces 10 nouveaux épisodes nous confirment cet état de fait. L’équipe créative voit gros, parfois trop pour ce qu’elle peut réellement délivrer. Le problème ne se situe pas entièrement au niveau d’une intrigue qui met en péril l’espèce humaine telle que nous la connaissons, mais dans une gestion des personnages que l’on peut aisément qualifier de déplorable.

L’équipe de Killjoys parvient à maintenir un certain équilibre dans son trio principal formé par Dutch, Johnny (Aaron Ashmore) et D’Avin (Luke Macfarlane), même si ce dernier est celui qui est le moins bien servi. En vérité, D’Avin est quelqu’un qui encaisse beaucoup en voyant régulièrement ses droits être bafoués par les autres sans que l’on s’arrête sur les conséquences psychologiques.

À dire vrai, D’Avin a développé un certain sens de l’humour qui vient contrebalancer le fait que son frère s’est endurci. Johnny gère la perte de Pawter pendant une bonne partie de la saison, cette tragédie l’ayant affecté au point de le pousser à faire des choix moins nobles.

Cette évolution chez les Jaqobis n’est pas déplaisante, même si son traitement est souvent surfait. Au moins, on peut reconnaitre aux scénaristes de ne pas forcer le trait ou pousser à une sorte d’exploration psychologique sans raison. Au lieu de cela, on les suit, on les voit prendre certaines décisions et réagir impulsivement ou non.

Dans tous les cas, ils sont prêts à tout ou presque pour Dutch dont les origines sont révélées en seconde partie de saison pour aider à donner une nouvelle direction à la mythologie de la série. La manière dont cela est amené est presque trop facile, et de nouveau, Michelle Lovretta déverse des informations au détriment d’une exposition fluide.

À force que la série progresse, ses limites n’en sont que plus visibles et cela nous ramène au développement de sa galerie de personnages qui fait pourtant toute la richesse de son univers. Les nouveaux visages comme Zeph (Kelly McCormack) sont plus des accessoires scénaristiques qu’autre chose alors que d’autres comme Fancy Lee (Sean Baek) sont étrangement peu utilisés malgré leur rapport avec le trio principal ou l’angle supplémentaire qu’ils donneraient au récit. Seul Pree (Thom Allison) réussit à s’élever vraiment au-dessus du lot, et bien plus grâce à sa personnalité qu’au matériel qu’on lui fournit.

Si Lovretta a la volonté de représenter à la fois l’esprit de camaraderie et la tragédie de la guerre, elle passe en partie à côté du sujet en n’offrant pas assez de place aux combattants. Lorsqu’arrive la mort d’un personnage récurrent, celle-ci n’a pas l’impact recherché dû au peu de présence qu’il a eu au cours de cette saison. Lorsque Turin (Patrick Garrow) prend une décision qui l’isole du groupe, de nouveau, l’histoire ne passe pas suffisamment de temps à s’intéresser aux choix et aux conséquences de ces derniers.

Indéniablement, cette saison 3 de Killjoys ne possède pas la force narrative qu’elle devrait avoir, la faute à une exploration de son univers et de ses protagonistes qui restent bien trop à la surface. Qui plus est, tout va assez vite au point de diminuer le véritable impact de certains évènements. La série ayant été renouvelée pour deux saisons supplémentaires pour mener à bien l’histoire, on peut espérer que savoir exactement le nombre d’épisodes qu’il reste aidera l’équipe créatrice à mieux jongler entre les différents composants de son récit.

La troisième saison de Killjoys est diffusée sur Syfy France chaque à partir de ce mardi 19 septembre à 20h55.


Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link