Kyle XY - It Happened One Night (3.01)

Dur dur d’être gentil, compatissant, serviable et bon dans ce monde fou ! Cette année, le garçon sans nombril expérimente la rupture sentimentale, la gueule de bois, l’accouchement, la perte d’un père, deux filles qui l’aiment en même temps. Tout ça en 10 épisodes.

Oui, malheureusement 10 épisodes. Seulement 10 épisodes. Apparemment très pressée d’en finir avec cette série pourtant de bonne facture depuis le début, ABC Family a annulé Kyle XY sans avoir la décence d’offrir une fin digne de ce nom à ses fans. Certes, l’histoire de ce garçon très particulier ne restera pas dans les annales de la télévision comme un show révolutionnaire, mais elle méritait tout de même un meilleur traitement.

Surtout que les épisodes de la saison 3 furent de manière générale plutôt sympathiques, voire même très réussis (comme le 5, Life Support dans lequel Kyle et Josh aident une femme à accoucher alors que Nicole se vide de son sang après un accident).

La bonne idée de l’année c’est de faire s’installer Jessi chez les Trager qui semblent continuer leur sauvetage d’enfant en perdition avec tout ce que cela suppose de gêne et de conflit, la jeune fille n’étant pas aussi bien élevée, sage et obéissante que le gentil Kyle. Il ne faut pas louper les piques que Lori et Jessi se lancent avant de faire front commun. La jeune Jaimie Alexander fait d’ailleurs un très beau boulot avec ce personnage au karma complètement pourri.

Si la narration s’intéresse beaucoup à la relation d’amour à sens unique entre Kyle et Jessi, les épisodes se concentrent aussi sur la nouvelle menace émanant de Latnok et son étrange leader (Hal Ozsan, vu dans Dawson), sur Lori et son nouveau boyfriend qui ne dit pas tout, les sentiments contrastés de Declan et l’amour plus que naissant entre Josh et son Andy. Et évidemment, les Trager s’affichent plus que jamais comme le couple de référence.

La saison apporte aussi son lot de nouveaux personnages, en particulier tous les jeunes évoluant au sein de Latnok alors que Sarah, la « mère » de Jessi, Tom Foss et Hillary ne fait que de très brèves apparitions.

Dommage que ce bon départ soit flingué par un final qui, non content de ne répondre à aucune question, en pose de plus grosses et se termine sur une révélation digne d’un soap.

Bel exemple de respect du public !

avatarUn article de .
0 commentaire