Last Resort – Big Chicken Dinner (1.08)

Après une soirée festive en compagnie des locaux pour célébrer Thanksgiving, un membre de l’équipage est accusé d’avoir violé une jeune femme. Chaplin impose alors un tribunal partagé pour canaliser les tensions sur l’île.

Maintenant que la storyline du traitre qui a volé la clé de lancement des missiles est bien avancée et que la pression venant du gouvernement américain s’est quelque peu relâchée, il est temps pour Last Resort de calmer le jeu. Du moins, c’est ce que les scénaristes semblent avoir en tête.

L’idée ici est surtout de mettre en place une conjoncture qui compliquera encore plus les choses une fois que certaines vérités auront fait surface. Il n’est déjà plus possible pour Chaplin de lancer des missiles nucléaires, mais en plus, il se pourrait qu’il n’y ait bientôt plus personne pour s’occuper de gérer le moteur du sous-marin.

Donc, l’histoire du jour entraine Anders – le seul à être indispensable au bon fonctionnement du navire – dans une situation délicate quand il est accusé du viol d’une jeune locale. Le personnage a toujours été présenté comme étant hostile et cela ne change pas. Sa culpabilité ne fait alors aucun doute et le scénario est construit de manière à jouer avec le fait que tout le monde semble en avoir conscience, mais personne ne peut réellement prouver quoi que ce soit. Il faut dire que Serrat est mêlé à l’intrigue, tout comme le père de Tani, ce qui n’aide vraiment personne. Au contraire, puisque la politique locale est bien l’un des points faibles du show jusqu’à présent.

En tout cas, avec des pressions de tous les côtés, cette intrigue arrive difficilement à être contenue. Le passage au tribunal est relativement sans intérêt, et ce que tout cela fait ressortir chez Grace est plus une distraction qu’autre chose. Développer le personnage dans ce sens n’est pas inintéressant, mais il faut bien admettre que l’intégration est maladroite. Idem pour la relation entre Tani et King qui est ici légèrement forcée dans le décor sans pour autant être traitée de front, ce qui fait que cela ne mène nulle part.

Le tout étant ponctué par des scènes répétitives du côté de chez Christine et Kylie, il n’y a bien que ce qui se passe entre Sam et Booth pour apporter du solide à cet épisode. Dommage donc que leur virée à la recherche de l’émetteur de transmission utilisé par le traitre ne soit pas plus développée.

Une fois que l’on arrive au bout de Big Chicken Dinner, on comprend qu’au final, ce n’était qu’un épisode de transition. Ce qui en découle est loin d’être sans intérêt pour la suite, mais il faut reconnaitre que l’ensemble est vraiment agencé avec maladresse et finit par être difficile à digérer.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link