L’attaque d’un bateau en Somalie va mettre en route une série d’incidents impliquant des trafiquants d’armes, l’héritier d’un dictateur et le capitaine Ross. Quand Goren et Eames commencent leur investigation, ils ne savent pas à quel point les risques sont grands.

Pour lancer sa neuvième saison, Law & Order : Criminal Intent nous délivre une histoire en deux parties, probablement la plus importante depuis le commencement, car elle signe le départ de trois des personnages de la série, et pas des moindres : Goren, Eames et Ross.

En pleine mutation, le show se doit donc d’offrir au duo qui fit sa gloire une investigation importante pour soigner leur départ. Tout débute donc par une sorte de chasse aux pirates pour une riche clientèle qui ne se rend pas compte que sa cible n’est pas celle à laquelle ils auraient dû s’attaquer.

Peu de temps après, les cadavres commencent à tomber à New York, l’un d’eux sera Ross, impliqué avec le FBI dans une enquête sous-couverture.

Tout ceci se met doucement en route, le meurtre le plus important n’arrivant pas immédiatement au début du premier épisode, mais il est difficile de ne pas le voir venir. La série a ses codes et les suit. Goren et Eames sont rejoints par Nichols, car comme on le sait, il avait été partenaire avec le capitaine. Le trio va commencer par compléter le dossier qu’ils ont, le tout de manière assez traditionnelle. Cette première partie a tendance à se montrer plus frileuse qu’on aurait pu le penser, ce qui donne l’impression que tout est uniquement faire monter la pression et les enjeux afin que la suite puisse véritablement emmener Goren là où il ne devrait pas aller.

Étonnement, le second épisode ne va pas faire la part belle à Bobby, mais va clairement servir de passage de relais entre l’équipe d’origine et la nouvelle qui se compose de Nichols et de Serena Stevens, détective qui arrive tout juste de Chicago et qui impose immédiatement son style direct et certaines aptitudes. Le duo va avoir le droit à sa période de rodage, mais maintenant que la série se retrouve avec une seule et unique équipe, il est probable que l’on ne rencontre pas les mêmes obstacles que précédemment avec Wheeler et ses partenaires. Il faut voir ça comme l’opportunité donnée à la série de reprendre sa forme originale.

Bref, si les nouveaux sont là, Goren et Eames sont sur le départ. Cela se fera sans clash, avec une petite dose d’émotion. Il faut dire que l’on nous préparait plus ou moins ça depuis la saison dernière avec des allusions occasionnelles. C’est maintenant fait, avec une certaine amertume pour les personnages, mais les problèmes de Goren avaient créé un contexte qui justifie le sentiment de trahison final.

Quoi qu’il en soit, si la première partie est une longue mise en place, la seconde nous offre une enquête plus traditionnelle dans sa forme afin de boucler le dossier et d’offrir les justifications nécessaires. La porte n’est pas complètement fermée pour les personnages, mais la conclusion ne laisse pas vraiment beaucoup d’options.

Désormais, Law & Order : Criminal Intent va devoir se créer une nouvelle personnalité et espérons qu’elle parviendra à surmonter les derniers évènements.