Law & Order – All New (19.19)

Un pompier et sa femme sont retrouvés torturés et tués dans leur nouvelle maison. L’enquête va mener les détectives sur la piste d’une énorme somme d’argent provenant d’une saisie de drogues dans les années 70.

À l’approche de la fin de saison, toutes les affaires se retrouvent d’une manière ou d’une autre impliquées dans la future élection. Donc, pas de surprise ici quand cela devient politique. Malheureusement, c’est également le moment où l’intrigue va commencer à légèrement se perdre.

L’enquête débute de manière standard. L’historie des billets qui date de la French Connection était assez bien trouvée et permet de créer un motif solide pour le meurtre, mais pas l’agression de la femme. Ce n’est donc pas un simple cambriolage qui a mal tourné et l’on sait, de toute façon, depuis le départ que l’on retournera vers les pompiers.

C’est là qu’interviendra le second rebondissement majeur, avec l’incendie. C’est un peu cliché, mais cela entre dans la logique de l’épisode et Cutter trouvera là le matériel nécessaire pour lancer la procédure.

Ce n’est pas la première ni dernière fois que l’ADA utilise ce genre de tactique, mais, si le procès tient la route – de pas grand-chose – la chute, elle, avec la confession du complice, apparait comme étant facilement extirpée. Certes, il fallait, pour McCoy, que toute l’affaire se résolve dans son intégralité, mais se concentrer sur les premiers meurtres auraient certainement permis d’avoir moins l’impression qu’il y a eut un tour de passe-passe.

Globalement, l’épisode bénéficie quand même d’une bonne gestion des enjeux, ce qui, à ce niveau de la saison, semble être devenu le plus important. Une fin plus solide aurait juste donné plus de valeur à toute la procédure.