Law & Order : Criminal Intent – Family Values (8.09)

Un couple se fait brutalement assassiner à coups de marteau, dans leur propre maison. Ce n’est là que le premier meurtre d’une série perpétrée par un seul et même tueur que Goren et Eames vont devoir appréhender le plus rapidement possible.

Cette saison, Criminal Intent recycle ses guest stars avec le retour de David Harbour que l’on a déjà vu dans l’épisode Silver Lining (4.08), ainsi que celui de Susan Misner vue dans Smothered (1.03) et Acts of Contrition (5.05).

Cette fois, Harbour joue le tueur, comme on le découvre dès le départ. Il assiste à une pièce de théâtre, Cyrano, dans laquelle sa fille joue. Cela semble être pour lui le déclencheur qui le lancera dans une série de meurtres motivée par ses croyances religieuses. Autant le dire, il a disjoncté.

Goren et Eames lui courent après, sans être vraiment loin. L’investigation ne sera d’ailleurs pas très développée, mais Goren se montrera largement à la hauteur. Son affrontement avec le tueur à la fin est d’un très bon niveau. D’ailleurs, c’est certainement le meilleur moment de l’épisode, ce face-à-face dans lequel le détective montre l’étendue de ses capacités de compréhension, arrivant à retourner, non sans difficulté, le tueur afin qu’il lui dise ce qu’il veut savoir. Du pur Criminal Intent.

Dommage que le reste ne soit pas de ce niveau. Eames est trop en retrait, mais de toute façon, c’est le criminel qui tient la vedette dans cet épisode. Pas que ce soit une mauvaise chose, car sa frénésie meurtrière n’est pas dénuée d’intérêt, bien que ses motivations manque parfois légèrement de fondements. On mettra donc tout ça sur le dos de la folie.

Bref, un épisode perfectible qui contient tout de même de très bonnes scènes et un Goren en forme. Il apparait toujours clairement que les épisodes ne sont pas diffusés dans leur ordre de production. Dommage.