Law & Order : Criminal Intent – In Treatment (8.04)

Nichols et Wheeler enquêtent dans le monde de la haute finance après qu’un employé dans une firme de placements ait été poignardé. L’investigation va être ralentie quand le principal suspect entre dans un centre de repos psychiatrique.

Cette saison 8 semble véritablement animée par la volonté de retrouver les bases de la série, à la différence près, ici, que Nichols et Wheeler ont une approche différente d’Eames et Goren. Encore heureux d’ailleurs, car si cela n’était pas le cas la Criminal Intent n’aurait plus réellement d’intérêt arrivée à ce niveau.

C’est le second épisode avec Nichols et l’on continue à développer son background grâce à une histoire qui va le mener dans un univers qu’il connait bien, celui de la psychiatrie. On nous rappelle que ses parents sont des psychiatres et que, clairement, cela lui a posé beaucoup de contrariétés durant longtemps, voire même aujourd’hui encore.

Bref, à la façon de Goren, il va suivre un raisonnement à la fois basé sur les preuves et sur son analyse des suspects. La différence est qu’il a une façon de réfléchir assez individualiste qui va déranger Wheeler par moment, croyant qu’il préfère s’intéresser à des problèmes non résolus avec son père qu’à l’enquête. Il fait peut-être les deux, d’ailleurs, mais le résultat sera là. Un peu prévisible, mais logique.

À côté, nous avons donc Wheeler qui tente de garder son partenaire sur la route, mais qui peine parfois à le suivre. La nouvelle de l’épisode est qu’elle est enceinte. L’histoire lancée avec son fiancé l’année dernière ayant été réglée entre temps, la voilà future mère célibataire, une situation qui permettra probablement aux scénaristes de la faire évoluer la saison prochaine. Après tout, la précédente grossesse de Julianne Nicholson n’avait pas été utilisée dans la série, si cette fois elle l’est, c’est qu’il doit y avoir une raison.

Pour finir, avec cet épisode nous avons, avant tout, continué notre découverte du personnage de Nichols, le tout sur une affaire mêlant finance et psychiatrie.  La chute est un peu rapide à se mettre en œuvre et semble vite expédiée, car, simplement, on avait fait le tour de la question. Dans l’ensemble, l’intrigue se révèle bien montée, rythmée, et le déroulement est typique pour la série.