Law & Order : Criminal Intent – Rock Star (8.02)

Après le meurtre d’un jeune musicien dans un voisinage pluriculturel, Wheeler et son nouveau partenaire, Nichols, vont devoir enquêter dans un monde d’aspirants rock stars.

L’évènement de l’épisode est donc l’arrivée de Jeff Goldblum dans la série. Il devient le détective Zach Nichols, nouveau partenaire de Wheeler, suite au départ plutôt flou de Logan. Il faut dès lors nous le présenter et mettre en place les bases de sa relation avec sa collègue.

Dès le commencement, on nous le montre légèrement excentrique, et Ross va nous fournir un résumé de son background, histoire que l’on puisse saisir l’ampleur du mystère qu’est ce nouveau détective. Fils d’un couple de psychiatres, disparu des écrans radars durant 7 années, il fait son retour dans les forces de l’ordre sous le commandement d’un de ses anciens coéquipiers qui le porte en haute estime, mais qui a quand même des doutes.

Ce sera aussi le cas avec Wheeler. Chose peu étonnante étant donné la façon dont Nichols a de réfléchir de son côté, de ne pas expliquer ses plans et, tout simplement, de vivre sur sa planète. On retrouve en lui quelque peu de Criminal Intent Old School, un peu de Goren, mais plus fantaisiste. En tout cas, il semble assez clair qu’avec Logan il n’a pas beaucoup de point commun et son arrivée se veut porteuse d’un style différent pour l’équipe B de la série.

Du côté de l’enquête, ce n’est pas le top. On a une agression mortelle, suivi d’un accident qui nous apparait directement comme un second homicide. Un suspect numéro 1 prend de suite les devants, tandis que l’on tente de nous dépeindre un microcosme pseudoartistique où la compétition et la trahison pourraient motiver des meurtres. Le contexte avait du potentiel, mais toute l’investigation va se concentrer sur 2 personnages, ainsi que sur une jeune femme qui fait plus acte de présence qu’autre chose.

La résolution finale n’offrira pas de véritable surprise, tout ayant été soigneusement mis en place devant nous. Le principal problème est alors le manque de complexité de l’intrigue, appuyé par une limitation trop importante du nombre de protagonistes.

Cet épisode est donc dédié au détective Nichols. On saisit son style, mais il aurait quand même été appréciable qu’il soit introduit avec un authentique challenge et non une enquête sans réelle épaisseur, surtout pour du Criminal Intent.