Law & Order – Illegitimate (19.12)

Un officier de police avec de gros problèmes financiers prend des otages dans un bar. Cela se conclut par sa mort. Lupo et Green vont chercher l’origine de tout ça et vont remonter une piste jonchée de cadavres et de documents volés.

Quand l’épisode s’ouvre par la mort d’un policier, on s’attend forcément à une sale histoire de flics pourris où je ne sais quoi. Mais en fait, cet aspect de l’investigation va se révéler minimum, juste de quoi parler juridiction 2 minutes au début de l’enquête. Celle-ci va se montrer plutôt captivante avec tous ses cadavres et ses affaires de vols et d’objets de valeurs. Mais bon, une fois que la guest de l’épisode, Christopher McDonald fait son apparition, le mystère n’en est plus vraiment un.

Alors que l’on se prépare au procès, voilà qu’une petite phrase des détectives va mener l’avocat du suspect à mettre un terme à la procédure avant même que celui-ci ne soit autorisé à débuter. Heureusement, il y a un autre mort, et donc, l’investigation ne va pas s’arrêter là. On enchaine sur une autre enquête.

Certes, la partie procédurale est assez faible, mais cette histoire de famille Kennedy apporte son lot de distraction.

Tout cela va se conclure sur un coup de poker un peu trop gros, mais cela n’est pas la première fois. Malgré tout, dans ce genre de cas, on se demande comment le procès pourra bien se terminer, car l’avocat en face n’est pas un débutant.

Enfin bref, au final, l’histoire se montre originale, sans pourtant être révolutionnaire. La seconde moitié finit par piétiner un peu trop, mais dans l’ensemble, l’épisode reste assez bon.