Law & Order – Memo From The Dark Side (20.01)

Le corps d’un jeune vétéran est retrouvé dans un garage. L’enquête mènera à un professeur de droit qui admettra le crime dans le cadre de la légitime défense. McCoy décide alors de le poursuivre pour autre chose, pour le mémo qu’il a écrit et qui a encouragé les tortures à Guantanamo Bay.

Pour débuter sa vingtième saison, Law & Order frappe fort en s’attaquant aux fameux mémos qui furent dévoilés il y a quelque temps et qui ont révélé ce qui se passait à Guantanamo Bay. Des révélations qui sont, pour le moment, restées plus ou moins sans conséquence, et c’est probablement pour cela que la série a décidé de s’y attarder.

Plus qu’une dénonciation des actes de tortures, l’épisode illustre les obstacles posés par le nouveau gouvernement et son hypocrisie sur le sujet. René Balcer et Keith Eisner, qui signent le scénario, n’ont pas peur d’utiliser le sens éthique exacerbé de McCoy pour évoquer, sans doute possible, ce qui est allé de travers et ce qui doit aujourd’hui être assumé. Le problème étant bien entendu ailleurs, car il s’agit de politique avant tout.

Mais comme la série ne s’amuse jamais à accuser sans laisser la parole à la défense, Cutter va exprimer une opinion faite d’incertitude sur toute l’affaire. Un moyen de relativiser et de montrer que tous les américains ne sont pas d’accord et que la polémique sur le sujet est entretenue par deux camps qui ont des arguments forts, même s’ils sont situés à différents niveaux.

Quoi qu’il en soit, cet épisode de reprise a murement été réfléchi et profondément travaillé pour nous offrir de quoi débattre pendant des heures – ce qui a toujours été la grande force de la série.

Du côté investigation, c’est donc plutôt succinct, mais ce n’est pas pour ça qu’il n’y a rien à retenir, car nous apprenons une triste nouvelle quand Van Buren annonce qu’elle a un cancer. Le genre de chose que l’on ne voit pas venir et qui a alors une certaine force à l’impact. Ajoutons que l’approche adoptée par Law & Order dans le développement de ses personnages ne prépare pas trop à ça, et on peut dès lors se demander comment cela se répercutera, la lieutenante ayant été une base solide pour cette partie de la série. La voilà fragilisée, ce qui bouscule légèrement nos repères.

Au final, un épisode qui s’inscrit dans les réussites de la série, nous démontrant une fois de plus ses plus grandes forces et, surtout, qu’elle a encore et toujours des choses à dire.