Law & Order – Promote This ! (19.18)

Des immigrants illégaux sont victimes d’agressions perpétrées par des jeunes. Une affaire délicate pour McCoy alors que l’élection se fait de plus en plus proche.

Les conséquences de la crise économique continuent de fournir aux auteurs de Law & Order du matériel pour leurs intrigues. Aujourd’hui, on va aborder un sujet encore moins reluisant que les précédents, car il s’agit de ce qui se passe vis-à-vis des immigrants illégaux – ou non. Ces derniers sont accusés d’être la source du problème, autant que d’être ceux qui volent les jobs des américains.

Green et Lupo enquêtent donc sur les agressions, puis meurtres, de victimes dont le crime est d’être d’origine hispanique. Comme le dit le premier juge consulté, il s’agit là d’un sujet grave, car il est clair que la justice, telle que la défend McCoy, se doit d’être égale pour tous. Il sera d’ailleurs donné l’opportunité au procureur de bien expliquer le pourquoi du procès, un discours qui s’adresse autant aux spectateurs qu’aux personnages de fictions.

L’épisode a donc un message, ou plutôt, toujours le même message, mais qui mérite d’être une fois de plus explicité, preuve à l’appui. Cela n’excusera pas, par contre, les faiblesses du dossier défendu. Il est étonnant que Cutter ait pu convaincre un grand jury avec un dossier pareil. Les détectives l’ont assemblé à partir de preuves facilement réfutables, mais ça tiendra le choc. D’un autre côté, le dénouement reste réaliste de ce côté-là, en tenant bien compte du manque de preuves.

Bref, entre les élections qui approchent pour McCoy et la crise économique, la série semble avoir des munitions pour tenir encore longtemps. On sent même un petit retour vers un discours plus engagé, et ce, depuis quelques épisodes déjà. Il faudrait par contre que l’intrigue ne soit pas pour autant négligée ou affaiblie par des raccourcis un peu grossiers.