Law&Order – Misbegotten (18.03)
Une agente de sécurité enceinte est victime de l’explosion d’un paquet qu’elle allait livrer à un médecin dans l’immeuble où elle travaillait.

Médecin, avortement, « Gay Gene » et homophobie, voilà le menu de cet épisode. De quoi se mettre sous la dent. A cela, on peut ajouter pas mal de têtes connues, ce qui empêche de présumer de l’identité du coupable. Nous retrouvons donc, entre autres, Tim Guiry, vu récemment dans The Black Donnelly’s et Kevin Rankin qui continue sont tour des séries NBC après FNL et Bionic Woman.

Du côté des petits nouveaux, Lupo et Cutter, on continue à s’imposer. Lupo qui emploi des techniques pas toujours légales, et Cutter qui n’est pas sur la même longueur d’onde que McCoy. Pour le premier, la nouveauté est certes bienvenue, mais n’apporte pas autant que pour le second. Même si McCoy participe plus que Banch en son temps, Cutter tire son épingle du jeu, et, il faut le reconnaître, apporte un vent de fraîcheur dans le bureau du procureur. Ce coup-ci, Connie retrouve un peu sa place. Il faut dire que les personnages semblent mieux installés que précédemment.

Pour l’histoire, de manière générale, c’était assez captivant, la partie procès plus intéressante que la partie enquête. Ce n’est pas spécialement à cause des thèmes, mais plutôt grâce à ses rebondissements.