Law&Order – Submission (18.12)
Deux hommes sont à la recherche de leur chien. Ils interpellent des policiers pour qu’ils les aident. Ces derniers tombent sur des combats de chiens organisés par des riches. Dans le ventre d’un des chiens morts, un doigt est retrouvé, mais il n’y a pas moyen de retrouver le nom de la victime. Lupo et Green enquêtent alors sur les organisateurs des combats et vont découvrir qu’une femme a disparu.

Law and Order revient cette semaine avec un peu de fraîcheur dans son scénario. Ce n’est pas la première fois que la construction d’un épisode varie pour laisser la partie purement procédurale s’effacer devant l’investigation. Même s’il ne s’agit pas d’une enquête sur 42 minutes, l’épisode va avant tout se concentrer sur la recherche de preuves et de la vérité que sur la condamnation.

Le scénario n’est pas le plus original de la série, certes, mais il fournit son lot de rebondissement et de mise en scène qui permet de maintenir le rythme et l’intérêt de l’histoire jusqu’au bout. Sans pour autant tomber dans le format de Law and Order : Criminal Intent, on retrouve ici un certain nombre des ingrédients qui compose la série dérivée, avec en plus, une implication bien plus importante du bureau du procureur.

Cutter a réellement pris la place de McCoy, enfin, disons que le personnage a réussi à s’imposer dans le rôle, sans pour autant que l’on se pose des questions sur sa légitimité. Dans cet épisode, il le démontre une fois de plus en y ajoutant un peu de jeunesse et d’énergie. Le personnage a su marquer sa différence en peu d’épisode, et l’on se joue déjà de quelques-uns de ses traits de caractère.

Quoi qu’il en soit, il n’y a pas vraiment beaucoup de reproche à formuler contre cet épisode. Parmi les guests, nous retrouvons David Zayas, égal à lui-même, mais surtout Lara Flynn Boyle qui, elle, a beaucoup changé. Enfin, plus physiquement qu’autre chose, et il faut un bon moment d’hésitation pour la reconnaître. Son jeu n’est pas exceptionnel, et elle va frôler le ridicule dans plusieurs scènes, réussissant quand même à sauver la face et à ne pas trop handicaper l’épisode.