Un journaliste de la presse people se fait assassiné pendant qu’il extorquait de l’argent à un présentateur tv locale. Logan et Wheeler se retrouvent avec une longue liste de suspect probable avec toutes les victimes de chantage du mort.

C’est le grand retour de Wheeler après son petit voyage dans son ancienne unité histoire de bouler une affaire bidon censée couvrir l’absence de l’actrice pendant sa grossesse. Ça tient la route, plus que l’histoire tout aussi bidon justifiant le départ de Falacci pour Quantico. Cette dernière manquera, mais Wheeler nous revient en forme, dynamisant comme jamais son duo avec Logan. Il faut dire que ce dernier a eu un bon début de saison qui a permis au personnage de s’installer dans son rôle d’une manière plus précise qu’auparavant, quand il nageait encore entre le bon vieux Logan énervé et le flic aguerri.

Bref, l’histoire de l’épisode va nous mener entre chantage, milieux du cinéma et tueur à gages. La première partie de l’épisode va dans tous les sens. Difficile de savoir où mettre la tête avec les différentes victimes de chantages et les pistes nouvelles qui ne cessent de pointer dans d’autres directions. C’est un peu fatiguant et donne un peu l’impression de tourner en rond. On va enfin avoir une véritable direction pour l’enquête quand Logan va reconnaître un vieux crime dans le scénario du film. À partir de là, la liste des suspects se réduit de manière à nous laisser quelques noms, qui se confirment sans grandes surprises, mais qui ouvrent la porte à des théories plus constructives et à un cheminement plus structuré de l’enquête.

Parmi les suspects, quelques guests dont l’inimitable Illeana Douglas ou le célèbre Furio Giunta des Sopranos, Frederico Castelluccio. Des suspects parfaits, qui ont, en tout cas, la tête de l’emploi. Mais nous sommes dans Criminal Intent et rien n’est aussi simple que l’on pourrait le croire.

Durant la saison précédente, Wheeler et Logan héritaient des histoires les plus faibles, ressemblant à des remakes d’enquêtes datant des premières heures de la série. Ici, nous avons le droit de suivre le chemin emprunté en début de saison, et donc, de ne pas nous retrouver avec une enquête de seconde zone. Le duo de flic représente quand même une partie plus classique de la série, Goren entrainant sa part des intrigues sur des voies plus expérimentales. Ce n’est pas un mal, au contraire, car, bien qu’ayant débuté en tant que seconds couteaux, l’équipe de Logan a gagné un certain soutien parmi les fans qui commencent à émettre l’idée qu’ils prennent à plein temps les reines de la série. Nous n’y sommes pas encore.

Dans tous les cas, Wheeler réussit assez bien son comeback, même si cet épisode aurait mérité d’être mieux structuré.