Legend of the Seeker – Bloodline (1.16)

Après que Zedd ait protégé la dernière boite d’Orden, Rahl envoie Denna la récupérer. Pour ce faire, elle prendra en otage la mère de Jennsen, une jeune femme immunisée contre les effets de la magie, afin qu’elle transporte la boite sans danger.

C’est le grand retour de Mistress Denna que Richard et ses amis croyaient morte. Rahl s’occupait d’elle, à sa façon, et lui offre là une occasion de se racheter de son précédent échec. Elle doit donc récupérer la boite. Tuer le Seeker serait un plus, forcément, mais la boite est vraiment le plus important, car avec elle, Rahl ne pourrait plus être arrêté par quoi que ce soit, sauf peut-être Jennsen, vue que sur elle la magie n’a aucun pouvoir.

Le début est assez simple, Denna se procure la boite, le petit twist autour du personnage de Jennsen donne de l’intérêt à ce qui se profile comme étant une course poursuite banale, mais l’histoire va prendre une tout autre tournure quand on apprend qu’en fait, nous sommes en présence de la mère et de la sœur de Richard. C’est le moment où Zedd annonce à son protégé qu’il est son grand-père. Et voilà, réunion de famille.

Cela va bien entendu jouer un rôle majeur dans les décisions de Richard et servira pour les ressorts dramatiques, afin d’amplifier les enjeux de l’épisode. En plus, on nous plonge une nouvelle fois dans l’intrigue des boites d’Orden, qui empruntera ici un chemin assez inattendu.

Bref, cela permet de faire se croiser pas mal de fils conducteurs de la série et cela se révèle payant, car réellement efficace. Ou comment faire d’un épisode simple un pivot de la saison, étant donné que, mine de rien, ce qui se déroule change une fois de plus la donne, et l’équilibre des forces entre le Seeker et Rahl. La menace des boites d’Orden n’en est alors plus vraiment une et Mistress Denna nous quitte pour pouvoir mieux revenir une prochaine fois.

Au final, en plus d’être importante pour son intrigue, toute cette histoire est bien dosée en action et rebondissements, même si certains se montrent un peu trop prévisibles et usent de ficelles un peu trop souvent utilisées dans le show. Cela n’enlève pourtant rien à tout l’intérêt qu’on y trouve. À noter, pour terminer, que la série commence à véritablement se peupler de seconds rôles récurrents qui permettent d’épaissir sa mythologie.