Darken Rahl a mis la tête de Richard à prix. Les D’Harans sont donc à sa recherche, mais surtout, tous les chasseurs de prime du coin essaient de le capturer, aidés par des cartes magiques. Le seeker va malgré tout accepter d’aider une jeune femme à retrouver son frère capturé par une créature mythique.

Si le premier épisode n’avait pas été assez clair, celui-ci appuie encore plus le fait que l’histoire ne suivra pas la trame du livre de près. Ce n’est en soit pas une mauvaise chose, étant donné que si la série veut durer, il faut mieux qu’elle prenne des libertés afin de construire son univers de manière cohérente.

Ici, Richard et ses amis qui arrivent dans les Midlands, ne sont pas forcément attendus. Darken Rahl a tellement brimé le peuple que ce dernier ne croit plus à une possible fin, et donc, ils ne croient pas au Seeker. C’est assez logique et pertinent comme façon d’aborder et d’introduire la vie dans les Midlands.

Richard est donc poursuivi par des chasseurs de prime. Ils sont guidés à lui par des cartes magiques fabriquées par un cartographe au savoir étonnant. Celui-ci est interprété par Ted Raimi, le frère de Sam, que tout amateur du genre connaît. Je dois avouer que même si c’est toujours sympathique de le voir (pour la seconde fois de la semaine, cf. Supernatural), je suis déçu qu’il n’ait pas hérité d’un rôle qui lui aurait permis d’être un peu plus présent dans la série. Enfin, on ne sait jamais…

En parlant magie, parlons Zedd. Ce dernier semble retrouver un peu de ses forces et va nous montrer qu’il sait faire un peu plus que des boules de feu. La magie va certainement jouer un rôle important dans la série et donc, il est rassurant de voir que le magicien qui accompagne notre héros n’est pas dépourvu de capacités dans ce domaine.

Pour en revenir à l’histoire, Richard doit jouer son rôle de Seeker. On ne sait toujours pas trop ce que cela implique, car les pouvoirs liés à son épée semblent avoir été supprimés, et donc, il ne lui reste plus que sa belle gueule et sa logique bien à lui pour sauver le monde. Ce n’est pas forcément grand-chose, mais au moins, il sait manier l’épée, ça va aider. Ici, cela nous mène à une histoire qui se conclue de manière un peu gentillette, Richard étant un homme bon, il fait ce qu’il promet de faire, même si cette promesse est faite à quelqu’un qui ne fait rien pour le mériter. Kahlan a le plus dur de la mission : sauver Richard de lui-même.

Ceci va surement être monnaie courante dans la suite de la série, surtout dans les débuts. Ce n’est pas forcément ce qu’il y a de plus fin, niveau écriture, mais ça permet d’expliciter les choses.

Bref, cet épisode ne se montre pas forcément le plus original et audacieux qui soit, mais l’histoire tient la route et l’action n’est pas abusivement utilisée – contrairement aux ralentis. Le divertissement se révèle plus que correct et ceux qui ont apprécié le pilot seront surement satisfaits de la route que semble emprunter la série.