Alors que Kahlan vaque à ses occupations de médiatrice, Richard part à la chasse. Il finit par arriver près du village de Brennidon, celui où il vit le jour. En espérant y retrouver ses parents, il s’y rend et se retrouve une nouvelle fois traqué par les D’harans.

Richard fait un retour aux sources, à Brennidon, son lieu de naissance. Comme nous l’avions appris au début, il est le seul survivant d’un massacre ordonné par Darken Rahl qui visait à tuer tous les premiers-nés de la ville, afin d’éliminer le Seeker. Une histoire pas très originale, certes, mais c’est comme ça, et les scénaristes de la série vont ici utiliser cette base pour exploiter les conséquences d’un tel évènement sur le village. Dit comme ça, on pourrait croire que c’est recherché, mais non, quand même, ça reste assez basique, tout en restant assez logique.

On part donc dans une histoire où le Seeker va libérer un village et ses habitants de la peur qui régit leurs vies. On sait dès le départ comment cela va se terminer, mais cela n’enlève rien au divertissement qui, à défaut d’être bourré de surprise, remplit son office et nous donne de quoi ne pas nous ennuyer.

De l’autre côté, Kahlan et Zedd remplissent le vide de leur storyline. Ils sont censés rester de côté le temps que Richard fasse ce qu’il a à faire, tout seul. Ils interviendront quand même au moment où il va falloir sortir les armes, mais en attendant, leur histoire est un peu creuse. Pour tenter de remédier à cela, on nous balance un secret sur Zedd qui ne nous sera révélé qu’à la toute fin.

La mythologie de la série s’étoffe un peu du côté de la généalogie du Seeker, cela ouvre quelques opportunités de développement pour la suite, pour les moments charniers de l’intrigue.

L’épisode, en soi, n’est pas mauvais, mais il manque quand même un peu d’idées innovantes. Ce n’est que le début, donc on ne peut pas reprocher que les histoires tournent à la chasse au Seeker à chaque fois, il faut juste espérer que cela ne sera pas l’unique moteur de la saison.