Legend of the Seeker - Broken (2.03)

Après une terrible révélation, Cara se retrouve toute seule et retourne vers sa famille. Là, elle se fait arrêter et Kahlan est appelée pour la juger de ses actes. Richard prend alors la défense de la Mord-Sith.

Comme souvent, quand le Seeker doit rapidement se rendre quelque part, sa route est déviée. Ici, après un petit truc scénaristique un peu facile, le groupe va devoir se scinder en deux.

Kahlan apprend en effet que Cara, sous les ordres de Rahl, a tué sa sœur. La Mord-Sith est alors forcée de partir et, seule, elle n’a nulle part où aller. Elle retourne à sa maison, là où elle vivait avant d’être kidnappée. Son beau-frère n’étant pas très compréhensible, il va la dénoncer et la voilà condamnée à mort à coup de confession.

Mord-Sith et Confessor, il semble que l’on peut difficilement faire plus opposer, car le pouvoir de l’une est la mort de l’autre. Mais Kahlan et Cara ont bien d’autres raisons d’être antagonistes, malgré le fait que Richard ne cesse de se battre pour elles deux.

Quoi qu’il en soit, la Mord-Sith est jugée et cela nous donne l’occasion de revenir sur sa jeunesse. Comme on le savait, elle, comme toutes les autres, a été kidnappée quand elle était encore bien jeune, 9 ans, pour être formée. Richard prend sa défense, car pour lui, elle a changé quand elle a décidé de l’aider à tuer Rahl. Le fait est que cela n’est pas suffisant pour empêcher de sa condamnation.

Toute l’histoire a clairement pour but d’adoucir Cara. De la sortir de la simple Mord-Sith rebelle en lui donnant un backstory et en lui offrant une volonté de rédemption. Elle entre officiellement dans le droit chemin, bien qu’on se doute que sa personnalité n’a pas été changée et que même si elle entreprend d’être moins glacialement meurtrière, elle ne va pas se mettre à prêcher la paix et l’amour.

La finalité n’est pas mauvaise, la construction du personnage non plus, mais la scénarisation manque de finesse. Les rebondissements sont un peu grossiers, et si Cara n’était pas aussi… elle-même, on aurait pu facilement tomber dans le pathos. On évite donc la dérive, mais elle était assez proche et la façon dont toute la situation se désamorce est légèrement trop téléphonée.

J’ajouterais que je ne comprends pas pourquoi les soldats s’attaquent avec autant de ferveur à l’homme qui a tué Darken Rahl. Quelle chance espèrent-ils avoir face à lui ?

Pour finir, il y a une petite storyline parallèle pour occuper Zedd. Flynn prend la tangente et le magicien lui court après. Cela nous offrira un peu de légèreté bienvenue.

Au final, Mistress Cara est sauvée et tout le monde reprend la route. L’épisode a touché à son but, mais la forme aurait pu être plus travaillée.