Legend Of The Seeker – Confession (1.11)

Pendant que Zedd retourne chez lui pour chercher une clé permettant d’accéder à une crypte où il pourra cacher la boite d’Orden, Richard accompagne Kahlan qui est appelée par des amis de la résistance qui craignent pour leurs vies. Ils arrivent trop tard pour l’un d’eux, mais capturent rapidement son présumé tueur. Ce dernier poussera l’Inquisitrice à douter de son pouvoir.

Dès le début de l’épisode, on sait que Zedd va une fois de plus être mis en retrait, mais ce coup-ci, il a quand même le droit à une petite histoire qui tient la route, et qui permet d’évoquer un peu son passé. Rien de révolutionnaire pour autant, car la mise en scène est trop calculée, ce qui enlève tout effet de surprise.

De leur côté, Kahlan et Richard vont découvrir que la confession n’est pas une pratique totalement impossible à tromper. Tout commence par une affaire de meurtre vite résolue, mais dès que le tueur présumé est mort et confessé, on apprend qu’il était innocent.

Il semble qu’il y ait un petit thème commun aux deux intrigues : la vanité du détenteur d’un pouvoir magique. Zedd se croyait ainsi supérieur à son frère, tandis que Kahlan pensait être infaillible. Bon, il ne faut pas non plus chercher trop loin, car ce n’est pas non plus véritablement fouillé.

En fait, l’épisode reste assez à la surface des choses. On passe d’un suspect à un autre. Le rythme est totalement saccadé. Richard et Kahlan trouvent difficilement leur place dans le décor. Bref, l’ensemble de cette principale intrigue est bancal. Le pire étant que les petits twists, ne fonctionnent pas vraiment, car ils sont trop prévisibles. En jouant sur le fait que les personnages ne se comporteraient pas ainsi pour insinuer un doute, le scénariste à également tuer toutes les possibilités qu’il y avait de nous faire entrer dans son jeu. Il faut dire que la série, de par son concept, ne permet pas vraiment à ses héros d’être peu vertueux. Ils sont le Bien, tandis que Darken Rahl est le mal. S’ils commencent à sortir de leur morale presque binaire, les bases de l’histoire risquent de s’affaiblir, et c’est bien triste.

Au final, l’épisode n’est pas convaincant. C’est un peu dommage, vu que la série s’absente pour deux semaines. On quitte donc Richard, Kahlan et Zedd sur une note mitigée.