Legend of the Seeker - Dark (2.09)

Richard arrive avec Verna auprès des Sœurs de la lumière. Il est rapidement contacté par Sœur Nicci qui lui apprend de troublants secrets qui vont interférer avec ses plans. Zedd consulte Shota pour trouver le nouveau Seeker.

Nous reprenons alors l’histoire où nous nous étions arrêtés. D’un côté, Richard doit suivre sa formation, de l’autre, ses amis doivent mettre la main sur un nouveau Seeker afin de poursuivre leur quête.

Donc, Richard et Verna arrivent à leur château et il y a déjà une mort suspecte qui pose les bases pour un petit jeu de tromperie qui a comme finalité le contrôle des pouvoirs du Seeker. Pour mener la mascarade, Jolene Blalock interprète Sœur Nicci dont les conflits apparents dupent principalement Richard, car il est assez évident que même si les Sœurs de la Lumière n’ont pas joué la franchise dès le départ, on doute difficilement des motivations de Verna qui a déjà eu un épisode pour illustrer son caractère bien tranché et son ambition.

Bref, entre prophéties de la Lumière et manipulations des disciples de l’Ombre, on ne doute pas que Richard va s’en sortir, mais on ne peut pas forcément prédire la fin, car la situation s’avère délicate et que la série a montré qu’elle savait ajouter des complications le moment venu.

A côté de ça, Zedd, Kahlan et Cara cherche un nouveau Seeker. Ils vont le trouver et celui-ci remplit le cahier des charges sur tous les points. La différence par rapport au précédent, c’est qu’il semble être un dragueur sans gêne qui ne cache pas à Cara ses intentions envers elle. Cela permettra d’ajouter une légère dose d’humour, bien que cette partie est, à la base, plus faible que celle de Richard. D’ailleurs, Cara et Kahlan ont vraiment gagné à passer du temps ensemble, ayant développé une sorte de petite routine comique, mais surtout, la Mord-Sith est bien moins rigide et trouve ainsi une meilleure place dans le tableau.

Au final, comme avec les derniers épisodes, l’intrigue générale étant plus étoffée et possédant une direction concrète, ce Dark se révèle bien rythmé et des plus divertissants. Les enjeux montrent une ambition sur le long terme qui permet donc à la saison de gagner en densité. On peut espérer qu’une fois cette stoyline terminée, cela se poursuive dans cette direction.