Darken Rahl va forcer Richard à l’accepter à ses côtés en prenant possession de l’information dont il a besoin. Dans son l’instigation chantage, il a détruit les Night Wisps, n’en gardant qu’une que Kahlan et Cara doivent transporter jusqu’à l’endroit où elle pourra mettre au monde.

Darken Rahl ne pouvait pas partir vivre tranquillement dans son coin, il a besoin de se garantir un avenir doré et va donc s’imposer à Richard en jouant avec son talent pour répandre la mort. Ce sont les Night Wisps qui vont en être les victimes. Ces petites lucioles magiques sont dès lors en voie de disparition.

Deux enjeux sont donc présents dans cet épisode. Kahlan et Cara doivent sauver les Night Wisps, tandis que Richard et Darken Rahl poursuivent la quête de la Stone of Tears, alors que The Keeper va tout faire pour les tuer.

Nous continuons dans la direction qui va nous mener la fameuse Stone of Tears. Trop longtemps cette quête n’a été qu’un prétexte et Rahl va lui rendre toute son importance en l’utilisant comme moyen de « rédemption ». Son duo avec Richard va plutôt bien fonctionner, mais sera malheureusement trop régulièrement entrecoupé de tentatives de meurtre pour réellement être exploité comme il l’aurait fallu. Cela dit, l’action est assez efficace, comme souvent, et The Keeper se fait inventif pour changer. On peut d’ailleurs se demander pourquoi il n’a pas mis de plus gros joueurs sur la route du Seeker jusque-là. Certes, il y a cette histoire de prophétie, mais si on nous la rappelle aussi fréquemment, c’est uniquement pour que l’on ne soit pas surpris quand elle va être utilisée dans le season finale.

Enfin bref, à côté de ça, nous avons Cara et Kahlan qui transportent la dernière des Night Wisps. L’idée est de jouer sur la corde sensible qui se cache au fond de Cara. Cela donnera jour à quelques scènes sympathiques, mais qui auraient eu plus leur place plus tôt dans la saison. Vu la gravité de la situation actuelle, cela ressemble un peu trop à du remplissage. De plus, cela met en avant le fait que Cara aurait mérité d’être plus développée précédemment. C’est encore plus apparent maintenant que la série est presque terminée.

Et pendant ce temps, Zedd part de son côté et reviendra pour sauver la journée.

Extinction souffre donc de ses storylines trop distinctes qui dispersent l’attention et qui empêchent les parties les plus intéressantes d’être correctement exploitées. Malgré ça, l’épisode est bien rythmé et délivre une bonne dose d’action. Le point fort étant certainement le maintien de grands enjeux de la saison et l’introduction d’éléments qui installent une pression supplémentaire qui devrait rendre les 3 derniers épisodes encore plus intenses.