Legend of the Seeker – Mirror (1.18)

Richard et Kahlan se font voler l’Épée de Vérité par un couple de petits truands qui ont un objet magique qui leur permet de prendre l’apparence du Seeker et de l’Inquisitrice.

Legend of the Seeker revient après presque un mois de pause pour un dernier run pour conclure la saison. Pour l’occasion, on va s’orienter vers de la comédie, ce que j’ai souvent dit qu’il manquait à la série.

Nous avons donc un duo de crétins qui se jouent de tous en se faisant passer pour Kahlan et Richard. Bien entendu, cela gagne tout son intérêt quand le véritable Seeker arrive, accompagné de sa Confessor. Tout le monde les prend pour les criminels qu’ils ne sont pas. Quiproquo, traîtrise et jeux de séductions douteux sont dès lors au programme.

L’humour est un peu lourd, mais il faut reconnaître qu’il n’en est pas fait abus. La construction de l’histoire va rapidement incorporer des enjeux plus majeurs pour la vie de nos héros, ce qui permettra à l’ensemble de ne pas nous faire sombrer dans l’ennui. Certes, le scénario va user de ressorts dramatiques devenus bien communs pour la série, mais cela est principalement dû au fait que l’humour veut justement jouer sur l’opposition radicale qu’il y a entre les usurpateurs d’identité et les originaux.

Après ça, quand Zedd finit par arriver, on part sur toute autre chose. Les évènements s’enchaînent plus vite, la pression monte et on a ainsi le droit à un final qui utilise convenablement tous les composants de l’intrigue. Une sortie la tête haute.

Pour un retour, on aurait pu s’attendre à une histoire plus chargée en éléments épiques, voir mythologiques, mais le choix a été tout le contraire. Au moins, on sait maintenant que la comédie peut trouver sa place dans la série, et ce, sans pour autant devenir hors propos. L’épisode n’offrait pas un point de départ très enthousiasmant, mais il ne s’en sort finalement pas trop mal.