Zedd utilise Dahlia pour rétablir la réalité et rejoint ses amis sur la route qui les mène aux Piliers de la Création. The Keeper prend l’apparence d’un jeune garçon pour tromper Richard qui se retrouve séparé de ses amis. Sister Nicci veut récupérer aussi la pierre, mais Darken Rahl va tenter de l’arrêter.

Nous voilà arriver à la fin de la saison et à la fin de la série. On va donc voir le bout de la route, The Keeper va devoir perdre, on le sait, mais pour Richard et ses amis, les embûches ne vont faire que s’enchainer.

Tout d’abord, comme on pouvait s’en douter, la situation du précédent épisode se débloque en deux minutes, remettant Zedd là où il souhaitait être, avec quelques variantes. Quoi qu’il en soit, tout le monde est en route et prêt à l’action. Encore heureux, car l’épisode se veut épique et est bien chargé en combats et rebondissements en tout genre. Ça n’arrête pas, tout simplement.

Il faut dire qu’il y a du monde dans la course. Non seulement The Keeper participe en personne, mais Sister Nicci revient avec son agenda personnel. Darken Rahl, lui, compte attendre que son frère fasse tout le boulot, car il sait bien qu’il ne peut pas échouer. Forcément, un imprévu va l’obliger à envoyer ses Mord’Siths. Ajoutons qu’une nouvelle prophétie pousse Sister Verna à agir, aidée par Sister Thea (Lesley-Ann Brandt), plus quelques Sisters of the Dark – permettant à Sister Marianna de se faire tuer une fois de plus – et on n’a pas encore fini !

Pour ne rien faciliter, le plan de Nicci poussera Kahlan en mode Berserk (le Con Dar chez une Mother Confessor), ce qui nous donnera donc des morts et des combats à la chorégraphie impressionnante.

Au niveau de l’histoire, il n’y avait plus vraiment grand-chose à raconter, l’intrigue ayant été graduellement construite depuis le lancement de la saison, les enjeux pouvaient difficilement être plus clairs. De ce fait, ce dernier épisode est pratiquement en mode automatique et délivre toute l’action et l’émotion que l’on pouvait en attendre. Il y a quand même quelques twists un peu poussifs, notamment avec la Stone of Tears, mais vu qu’ils permettent de conclure sans rien laisser en suspend, il est difficile de trop en tenir rigueur à ce niveau.

Au final, cet ultime épisode tient ses promesses d’un bout à l’autre, faisant quelques écarts pour que tout se tienne et nous livrant une happy end un peu rapide, mais qui a le mérite de servir convenablement de conclusion à la série. La quête du Seeker et de ses amis se termine de manière satisfaisante, limitant la frustration du spectateur. On peut donc remercier l’équipe créatrice pour ça et pour l’aventure.