Legend of the Seeker - Torn (2.11)

Kahlan et Zedd doivent se rendre en Aydindril où un tyran a pris la place de Kahlan à la tête du pays. Pendant le transport, Kahlan se retrouve dédoublée. Une part dirige le pays avec Zedd, l’autre vit son amour avec Richard.

Après la storyline des Sisters of the Dark, Richard a donc repris le cours de sa quête pour la Pierre de Larmes. Le voyage se déroule sans problème jusqu’au moment où les première traces d’une nouvelle justice apparaissent. En gros, comme partout dans les Midlands, les D’harans ont été renvoyés dans leur campagne et quelqu’un a profité de la confusion pour installer son assise sur le peuple. Quoi qu’il en soit, on nous battit ici surtout le contexte qui justifie la précipitation et l’utilisation de la magie pour que Kahlan intervienne.

Et c’est le drame. Une amulette cassée en deux, une Kahlan cassée en deux. D’un côté, celle qui a le pouvoir et qui impose la justice, de l’autre, celle qui a le cœur et veut vivre une vie d’amour et d’eau fraiche avec Richard. On comprend vite qu’elle doive de nouveau ne former plus qu’une, mais ça n’est pas simple, car ce qui se passe va tarder à être découvert, un peu trop peut-être.

Certes, il y avait de la distance à parcourir, mais il semble avant tout que le but ici est de rejouer une nouvelle fois avec les sentiments de Richard et de sa bien-aimée qui ne peuvent pas consommer leur amour. Bien entendu, il y a longtemps maintenant qu’ils ont accepté cela, dès lors, c’est un autre angle qui est utilisé, car pour le coup, ils ont enfin la possibilité d’être ensemble et de le rester.

Forcément, même si cela pourrait paraitre tentant pour n’importe qui, une demi-Kahlan, ce n’est pas une Kahlan, sans oublier que sauver les Midlands est quand même primordial. Richard a ses yeux fixés sur sa mission et son cœur n’est pas dupe. De toute façon, s’il avait déraillé, Cara lui aurait probablement remis les idées en place. Celle-ci est d’ailleurs un peu mise en retrait, lançant quelques bonnes répliques et jubilant de pouvoir se défouler à l’occasion, mais ne semblant pas laisser paraitre un petit souvenir de Leo.

Bref, l’épisode possède une histoire intéressante qui permet d’explorer les différentes facettes de Kahlan. Dans la forme, il y a quelques maladresses et de légères longueurs. Globalement, l’ensemble est de bonne facture, mais après les derniers épisodes qui étaient plutôt épiques, il faut avouer que ça manque un peu de panache.