Legend of the Seeker - Touched (2.04)

Kahlan craint d’être la dernière des Confessors, mais découvre qu’il existe une jeune femme possédant le pouvoir, mais l’ignorant. Malheureusement, celle-ci fut condamnée à vivre à l’écart du monde et son premier contact avec l’extérieur va mettre en péril la mission du Seeker.

Nous rebondissons sur le rêve qui ouvrait le précédent épisode et qui informait Kahlan du fait qu’elle serait bientôt la seule de son genre. Elle apprend qu’il en reste une et part avec Richard et Flynn à sa recherche, tandis que Zedd et Cara se rendent à Pomora pour préparer le terrain.

Nous rencontrons donc Annabelle – jouée par Aimee Teegarden – qui ignore tout de sa nature de Confessor. Forcément, quand Richard et Kahlan la découvrent, elle est en mauvaise position et tout va aller de mal en pis.

Flynn se fait confesser et s’enfuit avec sa maitresse. Pourquoi avoir emmené le porteur de la rune ? Et bien, sur le coup, l’excuse paraissait bonne, bien que peu crédible. Scénaristiquement, il s’agissait avant tout de faire une déviation et c’est à ça que sert toute cette histoire de jeune Confessor. Ce n’est donc pas élaboré de bout en bout, la première partie étant principalement composée de combats et marches à pied en forêt. La seconde sera un peu plus intéressante, car la nature et les actes d’Annabelle posent quelques problèmes, et ce, à plusieurs niveaux.

Le fait qu’elle confesse Flynn fait qu’elle doit lui demander d’accomplir sa mission, mais elle va dépasser les bornes et Kahlan est poussée dans ses retranchements, allant jusqu’à songer plus que sérieusement à tuer la jeune fille. Entre la survie de sa lignée et celle de tous les habitants des Midlands (et surement plus encore), le choix est légèrement conflictuel, mais pas trop. Richard proposera une solution un peu bancale, mais qui aura le mérite de stopper l’envoler dramatique de toute l’affaire. Malheureusement, la suite sera un peu trop facile.

L’important est que l’histoire de la Pierre de larmes finisse par avancer. Sur le chemin, Richard et Kahlan se voient mis dans des situations à la fois inconfortable, peut-être pratique, mais moralement discutable. Une façon pas inintéressante d’exploiter leur amour face aux contraintes des pouvoirs de Kahlan, dommage que dans toute l’intrigue cela soit un peu brusque.

Au final, l’épisode met un peu de temps à trouver sa route, et quand il le fera, il se mettra à souffrir d’un certain manque de subtilité. L’ensemble aurait bénéficié de plus de finesse dans l’écriture, mais surtout de rebondissements moins prévisibles.