Legends of Tomorrow : Petit détour par la Mère patrie (1.04)

Legends of Tomorrow : Petit détour par la Mère Patrie russe (1.04)

L’improbable équipe change d’époque, voyageant dans la Russie de 1986 pour tenter de contrer les plans de Vandal Savage. Pour ce faire, Ray doit charmer une physicienne russe de façon à se procurer un document secret. Les choses vont se compliquer lorsque cette dernière est séduite par Cold. De son côté, Rip doit gérer le retour d’une figure de son passé, tandis que Sara cherche à canaliser la rage de Kendra.

Il n’y a pas à dire : les séquences d’ouverture de Legends of Tomorrow sont géniales ! Après la vente d’armes et le combat dans l’ancienne Égypte entre Rip et Savage, White Knights fournit une nouvelle fois de l’action, rajoutant par-dessus une touche d’humour over the top qui sied très bien à la série. L’infiltration du Pentagone nous plonge directement dans l’épisode, bien aidée par les performances de Snart et Rory. Ces deux-là représentent encore une fois une superbe plus-value dans ce genre de scènes, délivrant punchlines sur punchlines. De plus, malgré toutes les qualités des membres la composant, le fait que la mission ne se passe pas sans gros dégâts est très drôle. Rip Hunter a encore du travail pour faire de ses collègues de vraies légendes.

Notre équipe poursuit donc sa quête pour traquer et éliminer Savage – ce qui était, bien entendu, impossible la semaine dernière. Elle arrive alors en Russie en pleine période de Guerre froide, où l’objectif est de savoir quelles expériences scientifiques le dictateur effectue là-bas. Pour cela, Ray – avec le soutien de Snart – va devoir séduire une physicienne (Stéphanie Corneliussen, Mr. Robot). Là encore, les scénaristes s’amusent beaucoup avec leur concept, n’hésitant pas une seconde à faire parler le russe à Ray, puis à Stein. Néanmoins, puisque Ray rate tout ce qu’il entreprend – un peu comme Jay Garrick dans The Flash – et que Snart a la classe, c’est de ce dernier que va s’éprendre la physicienne.

L’enquête principale manque malgré tout encore de punch. À la longue, cette relative faiblesse pourra poser problème à Legends of Tomorrow mais, pour l’instant, je me contente de regarder Snart réussir tout ce qu’il entreprend, surtout lorsque cela signifie rabaisser Ray, répéter le titre de l’épisode ou voler des portefeuilles. Voir Martin Stein faire la tête brûlée (j’ai honte) se révèle moins divertissant, notamment parce que le conflit entre lui et Jax sent un peu le réchauffé (promis j’arrête). Il reste que Savage, bien qu’absent ici, possède des plans de grandeur qui pourrait promettre beaucoup.

De son côté, Rip doit gérer le retour d’un Maître du Temps. Cette intrigue avait été laissée de côté depuis deux épisodes ; elle revient désormais, ce qui n’est pas une mauvaise chose. La mythologie de la série se résume encore trop à Savage, et il est ainsi positif de voir que l’équipe créative tente de l’élargir. Tout est ici fait de manière à approfondir le personnage de Rip, encore trop peu crédible au-delà de quelques bonnes répliques. Il doit apprendre à se comporter en capitaine, ce qui signifie faire des choix difficiles. Ce pan de White Knights aura d’ailleurs ses conséquences en fin d’épisode.

Sur une note plus humoristique, cela permet également à Rip et Rory de partager quelques scènes ensemble. C’est l’un des gros avantages de Legends of Tomorrow : n’importe quelle paire d’acteurs peut être utilisée, offrant aux scénaristes de multiples possibilités d’intrigues.

Sara et Kendra obtiennent elles aussi leurs premières scènes où elles ne sont jusque que toutes les deux. Cela représente une bonne décision scénaristique pour deux raisons : allier Kendra – encore trop peu définie – et Sara – toujours badass – va permettre à la première de gagner en épaisseur. En outre, dans une série clairement dominée par les hommes, voir les deux personnages féminins ensemble demeure un plus. On aura le droit à des scènes de combat très sympathiques et, à la fin des entraînements, Kendra sortira bien mieux définie qu’elle ne l’était au début d’épisode.

White Knights se révèle ainsi plus que divertissant. Les auteurs ont mis le paquet sur l’humour et les bons mots, tout en n’oubliant pas de développer leur mythologie naissante. Le montage parfois erratique perturbe quelque peu, avant que l’on découvre qu’il n’est en réalité que la première partie d’un double épisode. Pour savoir ce qu’il va arriver à la moitié de l’équipe, rendez-vous la semaine prochaine !

Note de la rédaction : cet épisode de Legends of Tomorrow n’a pas encore été diffusé sur The CW,  mais a été programmé au Canada après le Superbowl.

Tags : Legends of Tomorrow moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link