Legends of Tomorrow : Perdu dans l’espace (1.07)

Legends of Tomorrow Saison 1 Episode 7

Cette critique contient quelques spoilers, assurez-vous d’avoir bien vu l’épisode avant de la lire !

Frustré par l’absence de pistes pour retrouver Vandal Savage, Rip Hunter commence à perdre patience. Lorsqu’une opportunité de traquer le dictateur se présente, le capitaine profite de l’occasion, même si tout indique que la mission est un piège. De leur côté, Rory et Snart continuent de s’éloigner l’un de l’autre après ce qui s’est passé en 2046.

Dans de nombreuses séries, « pirates de l’espace » signifie un burnout total de la part des scénaristes. Pour Legends of Tomorrow, cela donne au contraire Marooned, meilleur épisode en date du nouveau show super-héroïque de la CW.

Les scénaristes réussissent en effet à équilibrer leurs différentes storylines, insistant sur les relations entre les personnages et un combat entre notre équipe et des pirates de l’espace. Bien entendu, il reste encore des scories gênantes, mais on va dans la bonne direction.

Malheureusement pour cette chère Kendra, son nom semble associé à arc narratif peu intéressant depuis son arrivée dans l’Arrowverse. Objet de l’affection de Jax et Ray dans Star City 2046, notre pauvre Hawkgirl n’a pas grand-chose de mieux à faire dans cet épisode. Son flirt avec The Atom n’est pas désagréable, mais il apparaît comme futile à côté de tout ce qu’il se passe autour. À défaut d’obtenir des développements, Kendra se montre au moins badass lorsqu’elle combat. C’est déjà ça de pris.

L’un des plus gros défauts de la série jusqu’à présent est enfin adressé au sein de Marooned : la femme et le fils de Rip. À travers plusieurs flashbacks, on en apprend ainsi un peu plus sur l’histoire d’amour entre le capitaine et son épouse. S’ils sont souvent maladroits, ils amènent néanmoins un recul bienvenu sur les actions de Rip. De plus, le plan de ce dernier pour vaincre les pirates implique de répéter une stratégie utilisée par sa femme lors d’un flashback. Après cela, on comprend un peu mieux pourquoi il souhaite sauver sa famille.

Arthur Darvill effectue d’ailleurs un très bon travail, retranscrivant le sentiment d’impuissance et de culpabilité qu’expérience son personnage. Son côté tête brûlée fait de lui le moins bon capitaine de l’histoire, mais celui permet également de se sortir de n’importe quelle situation. Même lorsque des pirates de l’espace arrivent et prennent d’assaut un vaisseau.

Martin Stein : That’ll teach you not to mess with a nuclear physicist.

On retrouve d’ailleurs ici le fun de Legends of Tomorrow, qui s’était quelque peu égaré ces derniers épisodes. Les punchlines et les one-liners s’enchaînent à une vitesse déconcertante et il est très amusant de voir le Dr. Stein retomber en enfance. Après tout, il n’y a que dans cette série où un physicien sénior peut se défaire d’un pirate de l’espace, prendre son béret et son fusil, puis partir secourir ses amis ! La bataille finale se révèle également très divertissante en plus d’être parfaitement exécutée, délivrant sans effort le quota d’action de la semaine.

Legends of Tomorrow n’est cependant pas que badinage et références à la pop culture. L’épisode s’intéresse aux liens unissant les personnages les plus engageants de la série : Snart, Sara et Mick. Les deux premiers partagent un joli moment d’intimité alors qu’ils pensent mourir de froid (ah, l’ironie…) qui mène non seulement à un approfondissement de leurs personnages respectifs, mais surtout qui prépare à la fin de l’épisode.

J’ai toujours apprécié Rory, mais Dominic Purcell élève réellement son niveau au sein de Marooned. Il rajoute des sentiments derrière la carapace de son personnage : un mélange d’humiliation, de vengeance et de force brute. Son partenariat avec Snart est consommé, les deux hommes ayant pris des routes diamétralement opposées depuis leur arrivée sur le vaisseau. Des deux criminels, il ne peut qu’en rester un. Sa dernière conversation avec son ancien partenaire prend aux tripes, sentiment accentué par l’interprétation tout en émotion de Wentworth Miller et Dominic Purcell.

Marooned représente une vraie réussite. L’épisode est drôle, divertissant, mais n’oublie pas de délivrer des moments plus émouvants. Le cliffhanger nous laisse sur un constat bien plus dévastateur que prévu et il faut attendre la semaine prochaine pour en voir les retombées. D’ici là messieurs les scénaristes, donnez un vrai rôle à Kendra !

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link