Legends of Tomorrow : Doomworld (2.16)

La Légion a utilisé la Lance de la destinée pour réécrire la réalité selon leur bon vouloir. Nos Légendes sont donc dispersées dans ce nouveau monde, sans savoir qui elles sont réellement. Heureusement pour tous, Mick est parfaitement au courant de la situation. Mais être un héros n’est pas ce qu’il y a de plus aisé pour l’ancien criminel…

olyart.fr
olyart.fr

Attention, cet article comporte des spoilers !

J’adore les épisodes se déroulant dans des univers alternatifs. Voir des personnages que je connais depuis longtemps dans un rôle légèrement différent reste une source de plaisir constante. Il y a eu Earth-2, le récent crossover musical entre Supergirl et The Flash, et désormais je peux rajouter le monde que nous proposent les scénaristes au sein de Doomworld.

Legends of Tomorrow nous offre une variation sur le même thème pour nos Légendes, toutes coincées dans un monde dominé par la Légion. Comme d’habitude, cette dernière est source d’amusement continuel, avec Merlyn, Darhk, Thawne et Snart ne pouvant s’empêcher de délivrer bon mot sur bon mot. Les vilains ont gagné et ils ne se privent pas de le faire savoir. Néanmoins, ils restent des méchants et, même au pouvoir, ils veulent plus. La toute-puissance de Thawne dérange grandement les trois autres qui vont dès lors s’allier pour le renverser.

Si Legends of Tomorrow est rarement noire dans les histoires qu’elle raconte, la perspective de cet univers où tous les super-héros ou presque ont chuté est plus que sombre. La scène d’ouverture est d’ailleurs très crue à cet égard, avec le très bref caméo d’une version super-héroïque de Felicity.

Le reste de Doomworld ne lésine pas sur la comédie, contrebalançant habilement les moments plus lourds émotionnellement. Comme Mick est le meilleur, c’est évidemment lui qui va sauver son équipe. Mais cela ne va pas se faire sans conséquence, son équipe n’oubliant pas sa trahison. Après avoir été cantonné au rôle de chien de garde l’année dernière, le personnage a connu un arc narratif impressionnant en deuxième saison. Sa loyauté incertaine prend une place importante dans l’épisode, et Dominic Purcell joue très bien l’indécision et le conflit interne d’Heatwave.

Il faut dire que Mick avait du pain sur la planche : Thawne avait coincé chacune des Légendes dans leur enfer personnel. Sara et Amaya étaient réduites à être de simples femmes de main en cuir moulant au service de Darhk ; Ray nettoie les toilettes de Star Labs ; Nate est considéré comme un déluré croyant aux théories du complot ; Stein travaille pour Jax ; et Rip fait des gâteaux au sein du Waverider. Les scénaristes n’ont pas pris de gros risques avec les personnages, mais c’est tout de même agréable de voir Mick essayer d’interagir avec chacun d’entre eux. Qui plus est, il y a le retour du rat que Ray avait offert à Mick. Ah, la bromance

Le grand moment de Doomworld réside dans sa bataille finale qui est d’ailleurs assez impressionnante. Ce n’est pas tous les jours que l’on peut voir le Reverse-Flash se faire balader comme un vulgaire humain. L’action est très bonne et cette scène comporte également l’un des meilleurs moments de la série : le presque high-five entre Darhk et Nate. Mais l’épisode n’est pas qu’humour bon enfant, puisque Snart tue Amaya. Le coup est doublement dur pour Mick, puisque cette dernière était l’une des rares personnes à lui faire confiance. Si le moment est choquant, il ne possède néanmoins pas réellement d’intensité dramatique, puisqu’il pourra facilement être défait lors du season finale, mais également puisqu’Amaya n’est pas un personnage si développé que cela et que sa mort est un peu aléatoire.

Le seul véritable défaut de Doomworld réside dans son rôle « d’épisode avant le dernier épisode ». Malgré le côté alternatif de son univers, l’exécution reste un peu trop mécanique pour totalement m’emporter. Il faudra également que l’équipe créative de Legends of Tomorrow n’ait pas peur de prendre des risques narrativement parlant. On parle quand même de sauver la réalité tout entière, face au Reverse-Flash. Il devra y avoir des retombées sur les Légendes, au risque sinon de faire passer cette menace pour un pétard mouillé.

Doomworld nous offre donc un périple engageant au sein du monde créé par la Légion, rempli de petits rappels à différents moments de la saison, ainsi que de belles trouvailles. Il ne reste désormais qu’un épisode, et je me demande bien ce que les scénaristes ont prévu. L’attente va être longue.

Tags : Legends of Tomorrow moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link