Legends of Tomorrow : Voir Aruba et préserver la réalité (2.17 – fin de saison)

Déterminées à sauver la réalité telle que nous la connaissons, les Légendes reviennent en 1916 pour empêcher la Légion d’obtenir la Lance de la Destinée. Il y a juste un petit problème : il ne faut pas que nos héros interagissent avec leur version du passé, au risque de détruire le temps…

olyart.fr
olyart.fr

Un épisode final est toujours un bon moyen de mesurer le succès ou l’échec d’une saison. S’il est réussi, c’est toute cette dernière qui s’en retrouve grandie. S’il est raté en revanche, cela mettra de l’ombre sur tout ce qui avait été mis en place auparavant. Lors de sa première année, Legends of Tomorrow s’était rattrapée sur ses deux derniers épisodes. Avec Aruba, la série confirme ses excellentes dispositions.

L’univers de Legends of Tomorrow est devenu plus noir avec les derniers épisodes. Si l’humour n’est évidemment pas en reste, le changement de ton se montre appréciable, dans la mesure où cela rajoute un sentiment d’urgence à l’intrigue. On le sait, nos héros vont triompher à la fin. La question est donc de savoir si l’on va se faire du souci pour eux ou non.

Les scénaristes n’ont pas hésité à se montrer graphiques : chaque Légende va expérimenter la mort au sein d’Aruba, de près ou de loin. La plus marquante reste celle de Ray, dont le cœur est arraché par le Reverse-Flash. En début d’épisode, pour montrer qu’on va être méchant de chez méchant, il n’y a pas mieux !

À ce propos, l’épisode réussit bien à capitaliser sur les points forts qui ont défini Legends of Tomorrow cette saison. La Légion réussit une dernière fois à faire rire et à faire peur — souvent les deux en même temps. Eobard reste le plus intimidant, et j’espère revoir ce personnage dans l’Arrowverse dans le futur. Mais surtout, l’équipe créative n’oublie pas ses personnages principaux. Tous les arcs narratifs entamés trouvent ici leur conclusion, sans que l’on se dise une seule fois que ce qui nous est proposé est mécanique.

Après quelques épisodes en retrait, c’est Sara qui revient au centre des préoccupations, et cela est bien normal. Cette saison a été celle de la nouvelle capitaine, ainsi que celle de Mick. La jeune femme doit cette fois-ci effectuer le sacrifice le plus difficile de sa vie, mais elle n’hésite pas une seconde. Elle sait ce qu’elle doit faire, malgré le fait qu’elle connaisse déjà le futur. Le tout possède une réelle résonnance émotionnelle, grâce à Caity Lotz et au retour d’un personnage qui a décidément du mal à quitter l’Arrowverse.

De son côté, Mick réalise enfin qu’il possède une équipe et qu’il est à sa place. Si je regrette l’utilisation plus que parcimonieuse de Captain Cold, le plus important restait bel et bien notre amoureux de bière et de pâtisseries préféré. Là encore, Dominic Purcell réussit tout en finesse à nous transmettre les émotions qui traversent Mick, et que ce dernier commence tout juste à comprendre.

Les deux derniers arcs conclus au sein d’Aruba sont également les moins intéressants, même s’ils restent sympathiques. Nate et Amaya se mettent définitivement ensemble. Je suis content que cette dernière reste, parce que le personnage possède beaucoup de potentiel qui n’a pas été bien développé cette saison, mais également parce que cela risque de poser des problèmes au vu de la destinée qui attend la jeune femme. Enfin, Rip quitte le navire et laisse Sara seule aux commandes. Je suis un peu déçu de voir l’ancien capitaine s’en aller, et j’espère qu’il reviendra faire deux trois interventions en saison 3.

Pour ne rien gâcher, l’action est encore une fois au rendez-vous, avec les impressionnants décors déjà utilisés dans Fellowship of the Spear (2.15). La violence est omniprésente et les décès nombreux. Même si je sais que la mort est somme toute relative dans la série, je n’en suis pas moins resté scotché devant plusieurs d’entre elles. La bataille finale est impressionnante visuellement, tout comme la résolution, utilisant l’un des personnages les plus terrifiants de tout l’univers super-héroïque de la CW.

Je me demandais vraiment si les scénaristes allaient prévoir des conséquences durables concernant le combat entre la Légion et nos Légendes. Je n’ai pas été déçu puisque ce qui nous attend la saison prochaine semble aussi délirant que prometteur.

Merci à Legends of Tomorrow pour une saison bien meilleure que la première. À l’année prochaine pour de nouvelles aventures. Et que Mick finisse enfin par se poser à Aruba !

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link