Legends of Tomorrow : Deux Heywood à Paris (4.06)

Les voyages dans le temps sont toujours une bonne idée dans Legends of Tomorrow. Cela permet aux acteurs et aux scénaristes de s’amuser avec les costumes et les coutumes de l’époque. Cette semaine, on a le droit au Paris de la fin des années 1920. Comme un air de Minuit à Paris.

Le petit problème de la série en ce moment, c’est sa tendance à séparer ses intrigues en trois ou quatre petits arcs narratifs, ce qui peut donner un sentiment de trop-plein. L’équipe créative gérant bien ses personnages, on ne sent pas trop le phénomène, mais cet épisode 6 a un peu plus de mal à offrir un intérêt semblable à toutes ses histoires en comparaison à TagumoAttacks !!! la semaine dernière.

Par ailleurs, à certains moments, la série ressemble de plus en plus à une sitcom. Tout le début de l’épisode fait vraiment comédie de boulevard, avec Sara qui utilise désormais davantage ses talents d’assassin pour séduire et se cacher que pour se battre. En outre, si ce n’est pas Gary qui fait de l’humour, il est absent cette semaine, c’est Mona qui reprend le flambeau. Je ne suis pas un très grand fan de Ramona Young, mais son caractère tout le temps enjoué complète bien ceux plus renfermés d’Ava et de Nora.

Les trois jeunes femmes sont coincées dans une prison du Bureau du Temps et doivent passer du temps les unes avec les autres. Cela permet quelques moments d’humour, de sympathie et d’émotion, en plus de modifier le statu quo entre Ava et Nora. Et je suis d’accord, tout le monde aimerait lire une lettre d’amour de Ray Palmer !

Sur le Waverider, l’heure est aux coupes budgétaires avec l’arrivée à bord du père de Nate. On peut presque y voir un méta-commentaire sur le budget de Legends of Tomorrow, tout comme le discours final sur la nécessité de profiter du temps qu’il nous reste. C’est avec cette intrigue que l’on se retrouve à Paris, et on va rencontrer Hemingway, Dali et les Fitzgerald.

Rien de très novateur dans cette partie de l’épisode qui divertit sans souci aucun, si ce n’est la conclusion extrêmement sympathique, avec un Minotaure charmé par de la musique country. Les problèmes de Nate avec son père ne m’ont pas vraiment intéressé depuis le début, et cet épisode les met au moins sur la même longueur d’onde.

Enfin, Zari, Mick et Charlie continuent d’être très sympathiques à suivre, tout comme John. Le souci étant que l’intrigue principale n’avance toujours pas. Sans être réellement un problème en soi, au vu de la difficile maitrise des intrigues au long court dans l’Arrowverse, ce serait tout de même bien qu’un coup de pied soit mis dans la fourmilière.

Cela fait un moment que Legends of Tomorrow n’a pas délivré un mauvais épisode, et cette semaine n’échappe pas à la règle. Tout comme l’épisode précédent, il y a sans doute trop d’intrigues, mais le tout est tellement sympathique qu’on passe facilement outre. C’est tout de même légèrement en dessous de ce que la série a fait depuis le début de la saison, mais cela reste toujours très agréable à suivre. Les Légendes, quelles qu’elles soient, forment une famille que l’on a envie de retrouver chaque semaine.

Tags : Legends of Tomorrow moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link