Les Medicis : Maîtres de Florence, une famille en construction

Medicis : Les Maitres de Florence

Le service de vidéo à la demande n’a pas terminé de se développer, comme nous le montre SFR Play qui choisit d’attirer l’attention en offrant en exclusivité chez nous la série Les Médicis : Maîtres de Florence.

olyart.fr
olyart.fr

Cette création de Frank Spotnitz (The Man in The High Castle) et Nicholas Meyer (Houdini) s’intéresse ainsi aux Médicis, une famille patricienne de Florence aujourd’hui connue pour avoir déclenché une révolution économique et culturelle en Florence à l’époque de la Renaissance. D’abord de simples commerçants, les Médicis sont devenus des banquiers et des hommes politiques puissants.

Comprenant 8 épisodes, la saison 1 des Médicis : Maîtres de Florence commence avec la mort de Giovanni de’ Medici (Dustin Hoffman), le patriarche de la famille. Il revient à son fils Cosimo (Richard Madden, Game of Thrones) de prendre la tête de la famille pour poursuivre le rêve de son père. Il va également découvrir que celui-ci a été empoisonné et tente de découvrir le responsable.

Si le mystère autour du meurtre de Giovanni prend le dessus dans la fin de la saison, celui-ci a été pensé pour attirer un public plus large devant la série historique. Cependant, cet enjeu supplémentaire à un intérêt limité, qui fragilise en plus l’introduction.

Les  Médicis : Maîtres de Florence rencontre des difficultés à poser son contexte et introduire ses protagonistes avec fluidité. Dustin Hoffman n’étant pas venu juste pour se faire tuer dans la scène d’ouverture, la saison se construit à l’aide de flashbacks qui viennent nous éclairer sur le passé. Le montage est au départ chancelant et empêche l’immersion totale.

Il faut aussi accepter que Cosimo et sa femme, la fascinante Contessina (Annabel Scholey), ont à l’évidence bu à la fontaine de jouvence pour être les parents de Piero (Alessandro Sperduti, qui a un an de moins que Richard Madden). Passé ce genre d’aspects,  Médicis : Maîtres de Florence possède un riche éventail de personnages qui aide à explorer la période.

Quoi qu’il en soit, Giovanni est une figure paternelle encombrante qui est néanmoins responsable du statut de sa famille. On peut donc presque regretter qu’il occupe une si petite place dans le récit au final qui a pour vocation ne nous relater l’évolution de Cosimo de’ Medici, jeune homme artiste dans l’âme qui va être forcé de délaisser ses ambitions personnelles pour réaliser celle de son père.

C’est un cheminement convenu que Médicis : Maîtres de Florence nous délivre, mais qui n’est pas pour autant dépourvu d’attrait. Une fois passé les deux premiers épisodes, la saison se met bien plus naturellement en place et multiplie les épreuves pour mieux nous dépeindre le fonctionnement d’une famille aux prises avec les institutions, la religion et ses idéaux. La montée des enjeux se révèle maitrisée, plongeant un peu plus à chaque fois dans les rouages du pouvoir de cette ville.

La série nous entraine alors dans les rues de Florence pour mieux aborder son contexte social, la famille Médicis remettant en cause des acquis pour créer le bouleversement qui élèvera Florence au-dessus des autres villes.

La construction du dôme à pans de Santa Maria del Fiore se pose comme une sorte de métaphore quant au travail que la famille Médicis doit accomplir pour parvenir à ses fins. C’est une tâche dantesque qui revient à contrer les ambitions des uns et des autres, venir remettre en cause le fonctionnement socio-économique d’une ville qui a trop longtemps stagné en faveur des riches, se heurter aux doutes et aux croyances populaires.

Les Médicis : Maîtres de Florence possède des ambitions bien visibles qui sont affaiblit par une mise en place difficile et une tendance à s’appuyer sur des dynamiques narratives trop conventionnelles. Il faut donc un peu de temps pour que la saison 1 trouve son rythme, nous déroulant le récit d’une famille qui est mise à l’épreuve et se redéfinit suite à la perte de sa figure principale. L’ensemble s’affirme en s’exerçant à nous rappeler l’importance de l’art à plus d’un niveau pour l’épanouissement de notre société et les sacrifices nécessaires pour y parvenir et conserver cet état de fait.

La saison 1 de Les Médicis : Maîtres de Florence est mise en ligne sur SFR Play, deux épisodes par semaine, depuis le mardi 25 octobre 2016.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link