Life – What They Saw (1.04)
Un homme est retrouvé mort, assassiné dans sa maison. Charlie tombe sur un sans-abri qui va vite devenir suspect. En interrogeant les voisins, les policiers se retrouvent face à des témoignages qui ne concordent pas. Le principal suspect devient premier témoin.

Une enquête pas trop mal menée, malgré quelques évidences qui se profilent d’épisode en épisode. Il est fort probable que nous nous trouvions régulièrement avec le suspect idéal qui n’est pas franchement coupable. Le parallèle avec la vie de Charlie, l’homme accusé à tort. Ce coup-ci, il est assez évident, dès le début, que le sans-abri serait innocent. Ce qui est bien fait, c’est qu’il n’est jamais enlevé de l’équation. Charlie ne le croit pas à 100%, et plus l’enquête avance, plus l’homme s’embrouille et paraît peu crédible dans ses affirmations. L’originalité serait que l’homme que Charlie croit innocent, soit vraiment coupable. Histoire que ça ne devienne pas trop gentillet.

Reese est toujours là pour mettre une pointe de raisonnement là-dedans, c’est pour ça que le couple fonctionne bien. Il serait assez raisonnable de ne pas répéter le schéma trop régulièrement, histoire de pimenter la série, de ne pas la plonger dans la routine. Je dis ça, mais on n’est qu’au 4ème épisode. On verra à la mi-saison ce qu’il en est.

Sorti de ça, il y a toujours l’enquête de Charlie. Cette dernière a bien ralenti. Ce n’est pas un mal, sinon ça se finirait vite. Il y a aussi Constance. Elle va mettre au clair ses sentiments pour Charlie, la réponse de ce dernier n’est surement pas celle qu’elle attendait, mais au moins les choses sont claires. Pour finir, j’allais oublier, Charlie est détenteur d’une licence pour vendre de l’alcool. Ted se propose d’ouvrir un bar. Voilà, j’ai dû tout dire pour cet épisode.