Life – 3 Women (2.18)

Une jeune femme est retrouvée morte et le premier suspect est un ancien détenu auquel elle écrivait durant son temps d’incarcération. Charlie est rejoint sur l’enquête par sa nouvelle partenaire, Jane Seever.

Charlie change une fois de plus de partenaire, du coup, on ne voit pas Bobby de l’épisode. La nouvelle, Jane Seever – interprétée par Gabielle Union – va rapidement et efficacement nous être présentée. Ses ambitions, ses tics, et tout le reste. Le fait est que le nouveau duo fonctionne quasiment instantanément et on pourrait presque le regretter. Non pas que ce soit une mauvaise chose, mais cela rend toujours plus distante Reese qui se retrouve coincée dans son intrigue bancale avec le FBI. Elle a été « recrutée » pour enquêter sur Crews. Du coup, Charlie et elle se regardent au travers de photos, chacun en présence de Mickey Rayborn. Cette histoire fait donc encore du surplace. Pourvu que ça change.

En attendant, nous avons une enquête à suivre. Comme à chaque fois qu’il y a un ex-taulard, il y a cette connexion avec Charlie. C’est un plus indéniable, car ça fonctionne toujours très bien, et puis, pour introduire la nouvelle, autant avoir une intrigue qui nous ramène quelques souvenirs avec les racines de la série.

Bref, Seever a un plan de carrière. Du coup, elle est super efficace, au point que Tidwell la soupçonne d’être un robot. Elle est serviable et irréprochable sur tous les aspects de son job (bien qu’elle parle la bouche pleine). Elle ne va pas pour autant faire de l’ombre à Charlie et elle ne va clairement pas remplacer Dani. D’ailleurs, cette dernière est présente tout du long au travers d’échanges téléphoniques, histoire d’appuyer un peu le fait qu’elle n’est pas loin.

Au niveau de l’investigation, c’est du Life plutôt bien emballé, avec ses non-dits, ses personnages et situations atypiques – mais pas trop, la nouvelle débute doucement. Le plus gros défaut est certainement le fait que la guest, Michelle Hicks, est un peu trop en retrait au départ, du coup, on se doute que les enquêteurs vont revenir dans sa direction. Ce qui va se passer. Malgré tout, l’enquête a un dénouement pas très surprenant, mais un déroulement correctement maitrisé dans lequel on nous délivre les informations petit à petit, sans raccourci.

Du bon Life, mais il y a toujours cette intrigue fil rouge qui n’a pas le traitement qu’elle mérite et qui force sa place dans les épisodes.