Life – Mirror Ball (2.14)

Un imitateur du chanteur de rock Judd Hayes est retrouvé mort, asphyxié. L’enquête s’oriente donc vers les autres membres de la star et les imitateurs jaloux.

L’une des marques de fabriques de Life c’est l’originalité de ses enquêtes, ou, tout du moins, l’univers peu orthodoxe qu’elles développent. Ici, on plonge dans l’imitation de Rock Stars avec Judd Hayes, sorte de Gene Simmons, mais mort. Forcément, cela va emmener Reese et Crews vers des personnages qui vivent leur passion jusqu’au bout.

Une fois de plus, le décalage est une bonne source d’humour et les suspects sont atypiques. On a donc ce que l’on veut quand on regarde la série avec, en plus, un bon gros bonus : le coupable n’est pas le plus évident de tous.

Donc, pas grand-chose à dire sur l’investigation sans trop en révéler, mais il y a d’autres choses à développer. Tout d’abord, le père de Charlie refait une apparition. Olivia est partie et a annulé le mariage. Ted en est surement pour quelque chose là dedans, enfin, on peut le supposer, car il est quand même étonnant qu’elle ait attendu si longtemps avant de mettre fin à cette histoire de mariage. Il a dû se passer un évènement qui l’a décidé. Peut-être la mise en prison de Ted.

Sinon, Reese révise pour ce que l’on suppose être un examen. Bien entendu, si l’on suit un peu l’actu de la série, on sait ce que c’est, mais je ne vais pas gâcher le plaisir à ceux qui l’ignorent. Il est quand même étrange que l’on reste dans le flou comme ça, mais d’un autre côté, avec Charlie, c’est toujours le cas, comme dans la scène finale avec le retour de sa voiture, celle qu’il avait donnée à la fin de la première saison.

Pour la série, cet épisode est classique. On y trouve tout ce qu’il fonctionne dans la série. Sortie de l’enquête, on a droit à des scènes vraiment brèves qui ne font pas réellement plus qu’insinuer beaucoup de choses. C’est un peu frustrant si on y réfléchit trop, mais les éclaircissements devraient arriver rapidement.